Make-up #1 – Marron, Bleu et Doré

J’inaugure donc cette partie du blog avec un premier make-up. Je l’ai réalisé avec les moyens du bord… Et surtout avec la luminosité actuelle, c’est pas la fête pour prendre des photos. Encore qu’en ce moment, comme je suis chez l’homme, j’ai accès à son super appareil photo (ce qui ne sera plus le cas quand je rentrerai ce soir, et là je vais rire).

Donc, aujourd’hui, je vous propose un petit make-up tout simple dans les tons marron et bleu principalement avec une pointe de doré.

D’ailleurs, vous allez enfin pouvoir voir la merde totale que c’est que d’avoir des yeux d’asiatique pour le maquillage. Encore qu’aujourd’hui, on va dire que j’ai de la chance, parce que j’ai à peu près deux paupières mobiles (oui généralement, je sais pas pourquoi mais la paupière de mon oeil gauche a tendance à se faire la malle… allez comprendre).

Je vais d’abord vous faire un petit listing de ce que j’ai utilisé :

Yeux
Urban Decay Shadow Primer Potion
Urban Decay Book Of Shadows Vol.II
Dans celui-ci j’ai utilisé les fards :
Fard Twice Baked (marron)
Fard Jinx (Bleu)
Fard Half Baked (Doré)
Fard Sellout (en légère lumière en dessous du sourcil)
Mascara DiorShow Black Out

Pinceau
Sephora Paupière n°20 (je sais même pas s’il existe encore – et oui, je fais tous avec un seul pinceau)

Et accessoirement (comme ça se voit pratiquement pas), en teint, j’ai utilisé la BB Crème au ginseng d’Erborian.

urbandecay_bookofshadows_makeup01

urbandecay_bookofshadows_makeup02

Bon je sais pas ce que vous en pensez hein… Mais je trouve pas ça si moche :p

J’ai l’impression que mon oeil droit est mieux réussi que le gauche mais après c’est peut-être parce que je ne suis pas parfaitement de face sur la photo. Pis bon, mes paupières sont différentes… Alors c’pas évident.

Voilà voilà !

Continue Reading

Urban Decay : Big Bang – Apocalyptic Nail Kit – Fall 2009

urbandecay_bigbang02Je tenais tout d’abord à dire que les photos m’apparaissent un poil désaturées. Mais bon ça vous laisse une bonne idée de la chose quand même.

Je vous présente donc le coloris Big Bang de l’Apocalyptic Nail Kit d’Urban Decay. Dans ma preview, j’avais dit que Big Bang était un rose vif scintillant (il me semble). Et c’est exactement le cas.

Comme il faisait particulièrement moche la semaine dernière, j’avais envie de mettre un peu de gaieté sur mes ongles. Et quand j’ai vu Big Bang dans la petite pochette Urban Decay, je me suis dit « Banco ».

Big bang fait parti des vernis que je pourrais qualifier de métallique dans le sens où il est riche de plein de particules argentées. Le rose lui même est métallisé ce qui donne un mélange vraiment éclatant.

Étonnamment, j’aime beaucoup ce vernis, je dis étonnamment parce que normalement, le rose vif, c’est pas spécialement mon truc mais là, je sais pas pourquoi, il se passe un truc. Je l’adore sur mes mains. Je ne peux m’empêcher de le regarder.

Niveau application, Urban Decay nous promettait une application facilitée grâce à la super brosse de 220 poils, et bah en fait, personnellement, j’ai trouvé la brosse trop fournie :D Je n’ai certes pas eu spécialement de problème avec (comme vous pouvez le voir sur la photo) mais la brosse était par exemple quand même trop épaisse pour mon tout petit doigt. Je dirai qu’il y avait une vingtaine de poils en trop dans le brosse :p

Quant à la tenue, très bonne. Je l’ai porté de mardi à dimanche. Et ce n’est que samedi que le vernis a commencé à s’écailler au bout des ongles.

Sur les photos, enfin la photo devrais-je dire, je porte 2 couches sans top coat. Même pas besoin de top coat pour que le vernis scintille de toute part.

Bref. J’ai adoré.

Continue Reading

Urban Decay : Book of Shadows vol.II – Une pure tuerie

urbandecay_bookofshadows_02Cette année, Urban Decay réédite son « Book of Shadows », nous avons donc droit au volume 2.

Le Book of Shadows, qu’est-ce que c’est ?
Une palette de fards à paupière. 16 fards pour être plus précise d’ailleurs.

Comme d’habitude, le packaging est juste superbe. Vous êtes donc en face d’un joli coffret recouvert d’une sorte de papier texturé blanc nacré avec le logo d’Urban Decay fait par dorure à chaud avec un metallic violet.

Quand vous l’ouvrez, dans un premier temps, vous vous retrouvez en face d’un miroir dans le clapet puis vous voyez une petite cache que vous pouvez ouvrir pour dévoiler un petit livret de photographies de look du mannequin phare d’Urban Decay.

urbandecay_bookofshadows_04Le choix des plumes de paon est plutôt sympathique. Mélangé avec le violet, c’est du plus bel effet (enfin moi je trouve, après vous pouvez avoir l’avis que vous voulez hein :D).

Ensuite, il suffit de tirer un petit tiroir pour laisser apparaitre les 16 fards à paupières, les 2 crayons 24/7 et la mini primer potion.

C’est perturbant quand on ouvre ce petit tiroir, parce qu’avec tous ces fards, on se demande lequel on va bien pouvoir choisir pour se maquiller.

Nous retrouvons sept nouvelles teintes (signalées par une « * » sur les swatches) créées en exclusivité pour cette palette et donc que vous ne trouverez QUE dans cette palette :
AC/DC (violet foncé), Nylon (brun pailleté), Mushroom (vert-de-gris avec reflets taupe), Sphynx (rose pailleté), Jinx (bleu éclatant), Homegrown (vert éclatant), Misdemeanor (sarcelle foncé).

Vous pouvez également retrouver le fard noir mat Perversion qui faisait parti des teintes du Book of Shadows vol.I.

Puis 8 teintes qui font partis des best-sellers :
Sellout (pêche claire), Gunmetal (gris scintillant), Ecstasy (violet), Midnight Cowboy Rides Again (champagne scintillant), Twice Baked (Marin irisé), Half Baked (doré), Flipside (vert turquoise), YDK (beige scintillant).

En plus de cela 2 24/7 Glide-On Eye Pencil dans deux teintes cultes : Zero (noir) et Bourbon (Marron mordoré).

Et pour parfaire tout ça, une version miniature de la fameuse Eyeshadow Primer Potion avec son pinceau incurvé.

Passons donc aux photos maintenant :

urbandecay_bookofshadows_06

urbandecay_bookofshadows_08

urbandecay_bookofshadows_10

Je ne sais pas ce que vous en pensez vous, mais moi je trouve qu’il y a clairement de quoi faire avec cette palette. Que de ce fait, elle en devient presque indispensable.

Les swatches des fards ont été fait sans la primer potion (oui bin, j’avais pas envie de gâcher de la primer juste pour me mettre des fards sur le bras hein… :p ). La première série de swatches est un peu moins réussie que la seconde au niveau de l’intensité des couleurs, j’ai pas beaucoup insisté, il est vrai.

Je peux vous dire que je suis ravie. Et que si vous la voulez aussi, va falloir vous dépêcher parce qu’est une édition limitée! Et ça vaut aussi pour ceux/celles qui aimeraient l’offrir en cadeau, faudrait aller l’acheter en avance. Et oui.

Book Of Shadows vol. II – Urban Decay
Prix de vente : 40 euros
En exclusivité chez Sephora et Sephora.fr

Continue Reading

Urban Decay : Surreal Skin – Cream-To-Powder Foundation

urban_decay-surrealskin_cream-to-powderUn fond de teint crème qui se transforme en poudre au contact de la peau. C’est le genre de truc que vous connaissez non ?

Alors, je ne sais pas vous, mais généralement, ce genre de fond de teint, soit c’est trop poudreux à l’application, soit ce n’est pas du tout poudré. Mais malgré tout, j’ai quand même essayé le schmilblick et honnêtement, je suis un peu surprise.

Ce qu’on nous en dit globalement
Une crème ultra-légère qui se transforme en poudre au contact de la peau. Des sphères hyaluroniques comblantes et des poudres de perle hydratent la peau et estompent l’apparence des ridules, tandis que des anti-oxydants, comme la vitamine A et C, nourrissent et protègent la peau. Cette formule légère permet les superpositions, pour une couvrance sur mesure, si légère que vous pouvez également vous en servir comme correcteur.

Ce que j’en ai pensé
C’est vrai que la crème est ultra-légère, quand j’ai appliqué le produit sur peau, sur le coup, je me suis vraiment demandé si j’appliquais quelque chose, dans le sens où je n’avais vraiment pas l’impression de me « couvrir » le visage avec un fond de teint.

Ce qui est intéressant, c’est qu’on pourrait penser que ce genre de fond de teint s’applique à l’éponge, or, on se retrouve face à un pinceau en forme de demi-lune. Et ça apparait presque comme logique comme ça finit par se transformer en poudre.

Le fond de teint est plutôt assez couvrant mais pas de quoi vous faire une figure emplâtrée (sauf si vous en mettez une grosse dose, comme avec _tous_ les fonds de teint).

Par contre, mon bémol, c’est qu’il faut avoir la peau préparée avant de le mettre. Si vous n’avez pas hydraté correctement votre peau avant et que vous avez une peau naturellement à tendance sèche, ce fond de teint va faire apparaître votre peau sèche et faire des espèces de plaques sur les zones sèches. Certes, c’est un bémol, mais d’une manière générale, on peut dire que c’est pratiquement le lot de tous les fonds de teint (en tout cas, de tout ceux que j’ai pu essayer…).

Au niveau de la tenue, je la trouve plutôt bonne. Après, j’avais en-dessous une base de teint qui a peut-être (même surement) prolongé la tenue. Je dirai que le fond de teint tient bien entre 4 à 6h. Tout dépend de votre activité bien entendu et de la nature de votre peau. Mais la finesse de la texture rend les retouches aussi facile qu’avec un petit coup de poudre.

Est-ce que je rachèterai le produit ?
Je ne sais pas trop. Le packaging est juste fabuleux avec ce boitier violet avec un jeu de transparence avec les décors ciselés en-dessous. Le produit en lui-même est plutôt bon, je ne peux pas vraiment dire s’il va durer longtemps comme je commence tout juste à l’utiliser… D’une manière globale, j’en suis plutôt contente. Donc je dirai que si je portais du fond de teint de façon quotidienne, il n’est pas improbable pour que j’opte pour celui-là et donc que oui, je rachèterai… :)

Prix de vente : 32€
Existe en 6 teintes
En exclusivité chez Sephora et sur Sephora.fr

Continue Reading