Make-up #8 : mini-smoky violet (on se refait pas)

Je vous repropose une autre version de mini-smoky violet. En fait, ici, il est beaucoup plus intense au niveau du violet, plus lumineux que mon précédent. J’adore le violet et comme j’avais trouvé que le précédent était sympa mais était quand même beaucoup trop noir pour pouvoir être porté de jour, je me suis dit que j’allais me refaire un truc plus lumineux…

Yeux
Urban Decay 24/7 Glide-On Eye Zero (crayon utilisé pour la base grasse du maquillage)
Urban Decay Book Of Shadows Vol.II
Dans celui-ci j’ai utilisé les fards :
Fard Ecstasy (violet)
Fard AC/DC (violet foncé)
Crayon Gleam All de Shiny Mama en Frost (blanc argenté)
Mascara Diorshow BlackOut

Pinceau
Sephora Paupière n°20

Comment que j’ai fait ça :
1) pose du crayon noir sur la paupière supérieure + estompage de la matière
2) pose du fard ecstasy sur toute la paupière
3) pose de AC/DC sur le coin externe de l’oeil pour amener un peu d’intensité
4) pose du crayon argenté sur le coin interne de l’oeil et sur un bon tiers du ras de cil inférieur en partant du coin interne
5) pose du crayon noir sur le reste du ras de cil inférieur + waterline
6) pose du mascara

Et voilàààààà ^^

Continue Reading

OPI Over The Taupe / Chanel 505 Particulière : Le Reveal

Je pense que je vous ai suffisamment fait languir. Enfin, si je puis dire. Parce que d’un autre côté, ça serait quand même grave de vous languir pour ça (mais après, vous faites ce que vous voulez hein…).

Donc donc donc… Après ça, ne venez donc pas me dire que cette couleur est exceptionnelle. Ni même originale. Parce que bon… J’ai quand même là la preuve que vous avez du mal à différencier les deux. Et ne venez pas me dire que c’est à cause de la luminosité tout ça… Je serai d’accord si je vous présentais une photo avec le 505 de Chanel et à côté une photo avec l’Over The Taupe d’OPI, parce que là, ok, les photos sont différentes blabla. Mais là, avec les deux vernis sur la même main, même avec une luminosité de merde, si les deux vernis avaient été fortement différent ça se serait vu.

Sinon, oui, je ne vais pas faire ma mauvaise foi mais oui, les vernis sont légèrement différents. Mais pas de beaucoup. L’Over The Taupe d’OPI présente une légère tonalité rouge que le 505 Particulière ne possède pas. En fait, pour résumer, le 505 est plus terne/fade.

Alors, surprises ?

Allez, je vous aime quand même (même celles qui l’ont acheté !).

Continue Reading

Urban Decay : Stardust Eyeshadow – Nouveauté Printemps 2010

Comme vous commencez à le savoir parce que j’arrête pas de vous bassiner avec ça, j’adore les paillettes. Si les paillettes n’étaient pas aussi chiantes (faut le dire) à mettre et à enlever, je crois que je serai capable de m’en mettre tous les jours (et oui, je suis comme ça moi).

Alors quand j’ai vu qu’Urban Decay, qui est quand même un peu ma marque favorite, sortait des ombres à paupières avec des paillettes… J’ai fait : IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH. Oui bah oui… On se refait pas…

Je peux vous dire que j’en ai bavé pour prendre les photos. Parce que la luminosité ambiante est pas terrible et mon flash est trop fort. Donc… Va falloir vous contenter de ce que vous avez hein x)

Ce qu’on nous dit
Une explosion d’étoiles…

La collection printemps 2010 répond en tout point aux attentes des fans d’Urban Decay… UNE ENVIE D’INÉDIT.

Les Stardust Eyeshadows sont une explosion de paillettes à effet scintillant. Des poudres irisées (avec 40% de paillettes en plus que dans nos ombres à paupières les plus éclatantes) douces comme de la soie. Aucune strie, aucune retombée, un scintillement sexy, c’est tout. La collection Stardust réinvente l’ombre à paupière pailletée.

Appliquez l’ombre à sec pour un voile de couleur pur ou humide pour lui donner toute son intensité. En fait, tout est dans l’effet pailleté. […]

Une simple pression suffit pour ouvrir ce boîtier rempli de 3,5 grammes de fard rien que pour vos yeux, le DOUBLE des fards à paupières standards. Vous allez adorer cette touche de valeur ajoutée.

Ce que j’en pense
J’adore le système d’ouverture des fards. Je crois que c’est le premier truc qui m’a éclatée dans ces fards. Suffit d’appuyer sur les 2 bords du fard, et HOP, le haut transparent se soulève. Et ça je trouve ça génial. Je ne manque pas de me péter un ongle à chaque fois que j’essaye d’ouvrir le boîtier, et rien que pour ça, merci Urban Decay.

Sinon… C’est clair que les ombres contiennent vraiment beaucoup de paillettes, mais ce n’est absolument pas kitsch. Dans le sens où ce sont des paillettes très très fines qui prennent vraiment tout leur scintillement en lumière artificielle. En lumière naturelle, ça a l’avantage de rester assez discret.

J’ai donc deux coloris, Retrograde (un joli violet) :

Et Space Cowboy (un beige doré clair si je puis dire) :

Au niveau de l’application… Mmmh… Personnellement, je ne les mets que mouillés. Pourquoi ? Parce que ce n’est clairement pas ici que vous allez trouver de la pigmentation. Et de ce côté-là, je vous avoue être déçue. La couleur ne marque absolument pas quand j’utilise le fard sec. Ça me fait juste un voile pailleté très légèrement coloré et c’est à peine si ça se voit finalement. Alors ça c’est sûr, les ombres sont très douces, il y a vraiment très peu de retombée mais vraiment très peu. Et ça, ça m’impressionne un peu quand même. Parce qu’habituellement, les ombres à paillettes, c’est délicat à manipuler, où on pose les fards et on évite de trop les travailler parce que sinon c’est la cata. Et bah là, il y a quand même quelques retombées (faut pas se leurrer) mais nettement moins qu’habituellement.

Donc mon swatch est fait avec les fards mouillés hein. A la base, je voulais vous faire une comparaison entre mouillé et sec et en fait, on voyait tellement rien quand c’était sec que j’ai abandonné et que j’ai pris que mouillé :p

Alors globalement, qu’est-ce que j’en pense… Bin j’aime la paillette. Ça y a rien à dire, l’effet est très joli, très scintillant, j’adore. Mais j’adore l’intensité, et là par contre, bin, je suis pas énormément gâtée de ce côté-là. Si Urban Decay rebosse sur la pigmentation des fards et qu’ils arrivent à une formule beaucoup plus intense quand pas mouillé, pour moi, ce serait THE fard. Pour le moment, je dirai que c’est sympa mais peut-être pas un must-have.

[EDIT] On me dit dans l’oreillette que c’est une volonté d’Urban Decay de ne pas avoir insisté sur l’intensité/pigmentation des fards pour éviter d’avoir un effet too much. Et cela, dans le but de pouvoir créer juste un halo de lumière pailleté. Voilà voilà :) (bon ça n’empêche que moi je suis Madame Glitter et donc c’est pas assez too much x) – tant pis, j’humidifie toujours le fard et pis c’est tout).

Urban Decay – Stardust Eyeshadow
Disponible en 6 teintes : Void, Moon Spoon, Diamond Dog, Space Cowboy, Retrograde et Bobby Dazzle
Sortie vers mi-février
Prix de vente : 17€
En exclusivité chez Sephora et Sephora.fr

Continue Reading

China Glaze : Four Leaf Clover – Up & Away / Spring 2010

Aujourd’hui, je vais vous parler du vernis à ongles le plus difficile à photographier. Il s’agit d’un des coloris de la nouvelle collection de printemps de China Glaze : Four Leaf Clover de la collection Up & Away.

Si je pouvais, j’achèterais toute la collection Up &Away, parce que les coloris sont démentiels et parce que ça c’est une vraie collection de printemps : du pastel et du pétant, et surtout de la couleur.

Bon je vous l’avoue, le coloris que je porte, c’est pas non plus le plus facile. Néanmoins, je sais pas vous, mais moi, je le trouve terrible. Un vert absolument… euh… radioactif ? :p
Y en a qui pourrait appeler ça vert prairie peut-être, mais moi je trouve que ça va absolument pas. Il est presque fluo. Je sais pas comment le décrire, mais il est absolument… Je ne peux plus quitter mes ongles des yeux.

Sur les photos, je porte deux couches sans top coat. Il est très très bien laqué, donc le top coat est inutile.

Avec cette deuxième photo, vous pouvez voir la différence de couleur qu’on peut avoir en lumière artificielle (première photo) et en lumière naturelle (deuxième photo). Et je vous laisse imaginer l’horreur pour le prendre en photo (les 3/4 du temps, le vernis tournait au turquoise).

Au niveau de l’application, je n’ai pas eu de soucis. Le vernis a une bonne texture, deux couches suffisent pour avoir une belle opacité. Le vernis s’étale facilement, il n’est pas trop liquide, on sent qu’il y a une certaine épaisseur quand on l’applique (je sais pas expliquer mieux cette impression). Sinon, le vernis sèche assez rapidement, en tout cas, je ne suis pas restée plus de 30min à me dire « faut que je touche rien avec mes ongles » :p

Au niveau de la tenue, c’est du China Glaze quoi. Donc c’est du solide. Actuellement, quand je touche mes ongles, j’ai l’impression qu’ils sont plastifiés, genre j’ai mis du vernis et c’est pour la vie.

Ma première photo en lumière artificielle est celle qui présente le mieux le vernis. Dans la seconde, il manque ce côté un peu « bright » que le vernis possède.

Sinon, ça, c’est EXACTEMENT le genre de couleurs que je veux voir pour le printemps. Ça c’est une couleur pour les beaux jours, une couleur qui met du peps et de la bonne humeur. Merci China Glaze de faire des couleurs aussi folles !!

Continue Reading