Batizado Capoeira : C’était dimanche !

Batizado Capoeira : C'était dimanche !

J’ai eu un week-end de folie, mais littéralement de folie. Comme vous le savez, cette année, j’ai commencé la capoeira et en plus, c’était à notre association Arte de Lutar d’organiser le baptême Sul da Bahia Lille (notre groupe). Et ce baptême, c’était ce week-end dès le vendredi soir où on a commencé par avoir un stage et une roda, en gros, de 18h30 à 21h. Puis, on recommençait du samedi de 9h30 jusqu’au soir… Pour remettre ça le dimanche de 10h à 12h30 (et l’après-midi, ne pensez pas qu’on a rien fait, c’était le moment de démonstration, spectacles et batizado/passage de grade). Je peux vous dire que tout ça de sport, c’est quelque chose à vivre. Personnellement, en début d’année, je n’aurais jamais cru que mon corps allait être capable de tenir et finalement, tout le travail fait pendant ces mois a fait, je pense, qu’aujourd’hui j’ai pu enchaîner ces journées de capoeira. C’était éprouvant, certes, mais plein d’énergie, de rires et de découvertes. Alors je peux vous dire que je suis absolument RA-VIE de ce week-end. Bon par contre, aujourd’hui, je suis complètement cassée en deux. J’ai des courbatures de malade, j’ai l’impression que je vais mourir (non j’exagère à peine) à chaque fois que je monte ou descend des escaliers ou même seulement quand je m’asseois et me relève d’une chaise, bref. Tout ça, c’est rien, parce que j’ai passé d’excellents moments avec de chouettes gens.

Du coup, pour l’occasion, je m’étais amusée à me faire des ongles aux couleurs du Brésil. Le truc amusant c’est qu’avec la Coupe du Monde du Football qui arrive, on a l’impression que je me suis fait les ongles comme ça uniquement pour ça, mais non, c’était pour la capoeira :p

Capoeira BatizadoAlors évidemment j’ai fait quelque chose de très très simple. J’ai juste repris les couleurs du drapeau brésilien. Oui, j’aurais pu essayer de faire un vrai nail art mais en fait, j’avais pas le temps. Alors j’ai regardé ce que j’avais comme vernis et j’ai sélectionné les vernis suivants :

– Essie Shake Your $$ Maker
Un vert pelouse qui m’a un peu déçue. Comme il s’agit d’un vernis considéré comme néon, il aurait fallu mettre une couche de vernis blanc en-dessous parce qu’il est très fluide et donc jelly. En plus de ça, il sèche pas brillant, donc j’ai mis une couche de good to go d’Essie par-dessus.

– OPI I Just Can’t Cope-Acabana (Collection Brazil)
Un jaune qui m’a surprise. J’étais persuadée que le jaune était une couleur de vernis que je ne pouvais pas porter et finalement, dans cette tonalité là, il est quand même pas mal sur moi. Parfait pour l’été.

– OPI… Eurso Euro (Collection Euro Centrale)
Un magnifique bleu que j’ai déjà reviewé sur le blog. Je le trouve toujours aussi beau. Ni trop sombre, ni pas assez. Le bleu ressort bien sans être pour autant complètement flashy et en même temps il est suffisamment lumineux pour qu’on voit que c’est du bleu et pas du noir.

– OPI In True Stefani Fashion (Collection Gwen Stefani)
Les paillettes qui viennent représenter les étoiles du drapeau brésilien.

Je peux vous dire que mes ongles ont fait sensation pendant l’événement :)

En plus, ce qui est bien, c’est que quelques marques ont accepté de me suivre dans l’événement de capoeira. Avec notre asso, on se disait que comme animation, la tombola pouvait être une bonne idée. Et je peux vous dire que j’ai été enchantée de découvrir que des marques acceptaient de me suivre dans ce projet. C’était un véritable plaisir que d’organiser cette tombola et tout le monde était motivé à participer une fois que j’avais dévoilé tous les jolis lots que les marques avaient acceptés de fournir :

Capoeira Batizado

Capoeira Batizado
Batizado Capoeira Batizado Capoeira

Juste pour vous les citer :

Avène avait eu la gentillesse d’envoyer des duo de Spray d’eau thermale 300mL et le mini format qui est l’édition collector designé Takushi Mizuno (ce qui était parfait parce qu’avec la chaleur qu’il a fait, les brumisateurs étaient de rigueur)
Brazilian Bikini Shop ont quant à eux opté pour des paréos brésiliens (que je porte personnellement en écharpe :p) comme par exemple le drapeau brésilien ou alors des silhouettes représentant des capoeiristes. C’était vraiment très bien vu pour notre événement !
Surya Brasil qui nous ont fait des jolis lots comprenant un Gel coiffant pour homme et un baume à lèvres
Weleda a su parler à nos sportifs avec des lots comprenant une Huile de Massage à l’Arnica (juste démentielle), un Gel Tonique au Cuivre (c’était tellement bien vu étant donné que nos jambes étaient très fatiguées) et un Gel douche au Citrus.

Oh mais j’ai oublié de vous dire le plus important dans l’histoire ! J’AI EU MA PREMIÈRE CORDE ! Oui oui oui oui !!

Tout ça pour vous dire, allez faire de la capoeira, c’est le bien :3

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

California Almonds : Un en-cas pour les sportives !

California Almonds

Vous le savez, cette année j’ai commencé la capoeira et de ce fait, de temps en temps, on a besoin d’un petit boost d’énergie pendant la pratique du sport. Mais il ne nous faut pas quelque chose de lourd sur l’estomac, c’est là que les California Almonds entrent en scène. Avec la petite boite en métal, elle permet d’emporter la portion idéale d’amandes (soit 30g ou 23 amandes).

Cette année en plus, les California Almonds se dotent d’une ambassadrice de choix : Julie Andrieu qui vient nous prodiguer quelques astuces pour un mode de vie plus sain car les amandes font partie de ses petits trucs pour maintenir sa forme.

Mais alors les amandes qu’est-ce que ça a de bon ?

Source de thiamine, elles assurent un bon fonctionnement du coeur. En plus de ça, elles contribuent à maintenir un taux sain de cholestérol dans le sang grâce à l’acide linoléique, aux stérols végétaux et aux graisses insaturées. En plus de ça, elles sont riches en nutriments et elles contibuent à réduire l’épuisement et la fatigue. En plus de ça, elles sont naturellement sans gluten.

Vous l’aurez compris, les amandes sont juste parfaites pour les sportives ou même pour celles qui souhaitent se maintenir en bonne forme et décident d’opter pour un en-cas plus sain.

En tout cas, pour ma part, ça faisait quelques années que je n’avais pas mangé d’amandes et je suis plutôt contente d’avoir renoué avec elles. La petite boite est juste parfaite pour emporter dans son sac à main quelques amandes au cas où le ventre crie famine ou en cas de petite tombée d’énergie.

Et vous, c’est quoi votre truc pour vous rebooster ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Après la danse, la capoeira : on monte en level !

L’année dernière, je vous parlais de ma reprise de sport. Je m’étais inscrite à un cours de Street Jazz chez N’Didance et tout s’était bien déroulé jusqu’au spectacle de fin d’année, tout ça tout ça. Cette année, j’avais bien l’intention de m’y réinscrire. Surtout qu’en plus, l’année dernière, ça parlait de la suppression de cours de Street Jazz car pas assez de monde et à la rentrée, on avait eu la bonne surprise de voir que le cours était toujours maintenu. Sauf que… On a eu cinq cours en fait. Ces cinq cours, je ne les ai pas payés parce qu’on ne savait toujours pas si le cours allait être maintenu comme on était toujours pas assez nombreuses. Et au cinquième cours, on nous a donc annoncé que le cours était supprimé… J’ai testé le lyrical hip hop. J’aime bien mais les horaires ne me conviennent pas. Le vendredi de 20h à 21h30, je trouve ça pas terrible comme horaire car une partie de la soirée est mangée.

Capoeira Sul da bahia Association Arte de lutarMais entre temps, j’ai découvert un autre sport. La capoeira. Je savais vaguement ce que c’était. Pour moi, c’était un art martial dansé avec une tonne d’acrobaties. Bon, basiquement, je suis pas si loin. Mais c’est carrément plus intense que ce que je croyais.

La 1ère fois, je suis allée à une initiation. J’ai juste cru mourir et fallait me rendre à l’évidence, ma condition physique était au plus bas de l’échelle. Avec Akikazu, le premier truc qu’on s’est dit c’est : « non, ça va pas être possible, on revient pas ». TU PARLES. La semaine d’après, qu’est-ce qu’on a fait ? On y est retourné. Et la semaine suivante ? On s’est inscrite. Donc notre groupe de capoeira appartient au groupe Sul Da Bahia et c’est l’association Arte de lutar qui s’en occupe. Les cours sont donnés dans une salle du côté de Wazemmes et les gens sont cools (oui, l’ambiance dans les groupes c’est quand même super important).

L’échauffement, je crois qu’au départ, c’est ce qui m’a posé le plus de problème. Ben oui, on fait un peu de course à pied au départ et de la course, j’en avais pas fait depuis plus de 10 ans (en vrai, j’étais dispensée à cause d’une petite tachycardie mais rien de grave juste faut pas que je force trop non plus xD). Alors, au début, c’était dur. Aujourd’hui, ça l’est toujours un peu, mais j’ai vu la progression.

C’est ça qui est intéressant en fait, depuis début septembre où on a commencé la capoeira, je vois nettement ma progression et ça, c’est ce qui fait plaisir et donne envie de continuer. D’ailleurs, au départ, j’y allais que le jeudi de 19h30 à 22h mais depuis un mois, j’y vais aussi le mardi aux mêmes horaires. J’ai des courbatures parfois juste infâmes. J’ai aussi des bleus. Je me suis pris mon premier coup dans le visage hier soir (et j’ai donc une lèvre dans un état infâme) mais c’est pas grave ! De toute façon, c’est de ma faute aussi, fallait que j’ai ma garde et apparemment, c’était pas le cas alors la punition, c’est que je me suis pris le coup de pied.

Je m’amuse aussi follement à apprendre des coups de pieds différents, à apprendre des esquives aussi. C’est plus difficile que ce qu’on croit d’apprendre à gérer son corps et l’espace.

C’est du sport, intense, physique, mais on le fait quand même en s’amusant. Et de ce fait, ça passe nettement mieux et plus facilement. Y a des acrobaties, quand on les voit, on se dit : « j’y arriverai jamais » et je peux vous dire que pour le moment, j’en suis encore loin, je manque de force dans les bras, de gainage aussi.

Depuis que j’ai commencé la capoeira, j’ai du perdre 2-3kg, au moins 7cm de tour de taille et ça, sans rien changer à mon alimentation et tout. Juste le sport qui vient tonifier, muscler et affiner.

En plus, pendant qu’on s’exerce, on pense à rien d’autres, excellent moyen de décompression. Et après, y a deux solutions : soit on est vidé soit on est tout plein d’énergie.

Bref. Autant le dire, je suis devenue fan.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Devinez quoi… J’ai repris le sport !

S’il y a bien un truc de dingue cette année, c’est que j’ai repris le sport. Ou plus précisément la danse.

En fait, il y a quelques temps, je faisais de la danse classique. Mais j’ai arrêté il y a bien 8 ans maintenant et depuis, je ne faisais plus vraiment de sport (je ne sais pas si ça compte les 3 Dance Central avec Kinect :p).

Malgré cet arrêt, j’ai toujours été une passionnée de danse et généralement de tout style. J’ai appris à apprécier le moderne / contemporain (mais j’aime pas tout), les danses de salon (un jour je ferai du tango argentin, du foxtrot ou du quick step) et les danses qu’on dénomme plus globalement comme danses urbaines (le hip hop, le break, le krump, etc.).

Puis au fil du temps, je me suis de plus en plus intéressée aux styles urbains (bonjour les films aux scénario toujours daubés mais avec des choré de fous) et je me disais que ça serait vachement bien de savoir danser comme ça.

Et il y a eu le déclic.

HeyCrew

Il y a deux ans, dans l’émission (ouais une émission, je suis Madame Télé) La Meilleur Danse sur W9, il y a eu un groupe qui m’avait bien éclaté : les HeyCrew. Groupe qui n’a pas malheureusement pas gagné cette 1ère édition.
Puis cette année, il y a eu une deuxième émission, d’abord sur M6 et faute d’audience, retransférée sur W9 et les HeyCrew était de nouveau au rdv pour cette fois-ci gagner l’émission. Et là je me suis dit : je veux prendre des cours avec eux. Ouais rien que ça. Alors que j’ai un niveau proche du néant et qu’en plus je suis « handicapée » en terme de posture par ma venue du monde du classique. Mais pas grave, j’ai de l’espoir.

Puis, j’ai appris que chez Danse in 59 by Fred il allait y avoir 4 des HeyCrew (tout le monde sauf Guillaume Lorentz – donc ça nous fait Dante, M’y, Jiggy et Jay) en cours à Lille. Sérieux, les HeyCrew à Lille quoi (que le 1er qui dit qui se passe jamais rien à Lille se prenne une baffe). Sauf qu’après renseignement, il fallait bien se rendre à l’évidence, niveau prix, j’allais pas pouvoir assurer. J’ai quand même regardé les cours plus classiques que proposait Fred mais les styles me correspondaient moins.

NdidanceC’est à ce moment-là que je me suis tournée vers une autre école à Lille : Ndidance. Parce qu’ils proposaient beaucoup plus de genre de danse dont un qui me plaisait : le Street Jazz. Un mélange détonant de hip hop et de modern jazz.

Evidemment, hors de question que j’y aille seule. Parce que seule, ce n’est pas facile de toujours se motiver à y aller alors que quand on est plusieurs, on n’a pas envie de lâcher les autres.

J’ai entrainé avec moi Akikazu et Malicia. Qui n’ont pas été très difficile à convaincre, croyez pas que je les ai emmenées avec moi sous la contrainte. On s’est donc pris un an de cours de Street Jazz avec l’éventualité de participer au gala de fin d’année (hum hum, j’ai un petit doute personnellement là-dessus).

Et là mon dieu. On peut dire qu’on reconnecte avec son corps parce que je peux vous dire que les 2 premiers cours, les courbatures ont été présentes. Et les courbatures ne viennent pas de la choré mais des échauffements qu’on fait pendant une petite demi-heure. Mais ça fait du bien. C’est tonifiant et je retrouve ma souplesse petit à petit. Il y a encore du chemin mais j’ai la chance d’avoir une souplesse naturelle. En 8 ans d’arrêt de classique, je peux vous dire que j’ai bien bien perdu. Mais j’espère bien retrouver tout ça bientôt.

Le plus dur, c’est d’oublier certains réflexe que j’ai pu avoir avec le classique. Mais ça commence à rentrer et j’ai de moins en moins de mal. Par contre, il y a certaines choses techniques où j’ai un peu plus de mal. Genre les isolations, ça, et bin… Va me falloir de l’entrainement parce que faire bouger les parties du corps indépendamment des autres, c’est pas évident. Enfin, une à la fois ça va. Mais quand on commence à devoir bouger en même temps, ça se complique :D

Ce que j’aime, c’est que ça fait travailler tout le corps. Et surtout, une fois qu’on a fini les échauffements, c’est de l’amusement (avec un peu de mémoire quand même pour se souvenir des pas). Et de ce fait, faire du sport en s’amusant, moi, ça me plaît.

Mais avoir commencé les cours, ça a réveillé mes envies profondes de danse. Et un cours par semaine, c’est à la limite de me suffire. C’est pour cette raison que je continue à suivre d’un oeil ce qu’il se passe chez Danse in 59 parce que j’ai pas oublié que les HeyCrew venaient tous les mardi…

Il y a eu les portes ouvertes et quelle chance, c’était le jour où M’y venait (oui donc des HeyCrew, M’y est celui dont je préfère le style et donc celui qui m’intéresse le plus pour les cours et là en plus, il était venu avec Jay). Avec Aki, on décide d’y aller. Manque de bol, on a pas pu assister au cours parce que nous, on venait pour le cours de hip hop et M’y est parti sans qu’on puisse l’arrêter sur deux cours de dancehall. De ce fait, on a fait que regarder (et c’est déjà pas mal parce qu’il faut le voir danser, je vous jure). Mais je ne m’avouais pas vaincue. J’allais l’avoir mon cours avec M’y.

Et c’est comme ça, qu’hier, j’ai emmené Aki et Malicia à un cours de street jazz façon M’y. Surprise en arrivant, on se rend compte que M’y n’est pas venu seul mais il est accompagné de Dante et de Jiggy. Et OH MON DIEU. J’ai découvert à quel point mes pieds avaient décidé de vivre leurs vies indépendamment de moi. Parce que là, certains pas, je sais pas, j’ai 4 temps de retard :D Mais alors c’était super bien. Et je crois qu’avec Malicia, le mois prochain, quand il revient, on va être tentée d’y retourner.

Je sais pas trop si tout ce que je vous raconte vous intéresse ou peut vous intéresser. En tout cas, je suis contente de moi d’avoir repris du sport et surtout un sport qui m’a toujours plu. Et en fait, je peux l’avouer, c’est vrai que faire du sport, ça fait du bien. Pendant ce temps-là, on oublie tout donc il n’y a pas qu’au corps que ça fait du bien.

Bon maintenant, en février, je me ferais bien un stage de danse avec le dernier des HeyCrew que j’ai pas encore vu… Faut que je réfléchisse… Mais Guillaume Lorentz en cours, je crois que ça peut bien bien le faire.

Et vous le sport, ça vous branche ou pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading