Dior : #783 Shadow / Les Violets Hypnotiques

Diot : #783 Shadow / Les Violets HypnotiquesComme vous avez du le voir, Dior a sorti en ce mois de février, un trio de vernis intitulé Les Violets Hypnotiques.

J’ai eu le plaisir de les recevoir tous les trois et aujourd’hui, je vous présente plus en détail le n°783 Shadow. A savoir que dans la collection, vous retrouvez le n°996 Poison et le n°981 Orchid, Orchid étant a priori plus un violet rouge et Poison, un violet bleu.

Evidemment, comme le Shadow présentait en plus de fines nacres, j’ai jeté mon dévolu sur celui-ci en premier.

Sauf que. Le coloris en lui-même est très beau mais je suis un peu déçue qu’on ne voit pas plus les particules une fois appliqué sur les ongles parce que quand on le voit dans le flacon, ça a juste l’air formidable.

Diot : #783 Shadow / Les Violets HypnotiquesLe violet se rapproche du violet de l’aubergine. Les nacres lui apportent un peu de profondeur en fonction de la luminosité.

Je porte deux couches avec une couche de Good to go d’Essie.

Pour l’application, je vais pas vous refaire le topo à chaque fois. Oui, je ne suis toujours pas fan des pinceaux Dior mais oui, je commence à bien l’apprivoiser.

Donc, l’application se fait avec de moins en moins de problème. Le vernis a une assez bonne texture, la pigmentation semble au rendez-vous même si évidemment, on ne se passe pas d’une 2ème couche. Le séchage est quant à lui très correct, je n’ai mis le Good to go que pour apporter de la brillance supplémentaire (ouais je sais, j’aurais pu mettre un autre top coat mais j’avais celui-là sous la main donc…).

Diot : #783 Shadow / Les Violets HypnotiquesEt pour la tenue, nous sommes jeudi. J’ai pris les photos ce matin. Et je porte le vernis depuis lundi.

Pas trop mal non ? On a l’impression qu’il est quasiment intact et que je viens de le poser (ou presque). On voit à peine une petite usure au bout des ongles.

De toute façon, si c’est comme avec tous les vernis Dior, ils tiennent très très bien, je ne m’inquiète pas tellement là-dessus.

Alors concrètement, ce vernis me plaît bien. Ca faisait un petit moment que je n’avais pas mis de vernis aussi foncé et ça me rappelle que ça me plaît bien sur mes ongles. Je ne suis pas sure que ça en fasse un must-have pour autant. A la rigueur, on aurait plus vu les particules dedans, je dis pas, mais là… :)

Dior – Les Violets Hypnotiques
Prix de vente : 23,40€ 

Continue Reading

Essie : To buy or not to buy & A crewed interest / Navigate Her – Printemps 2012

Essie : To buy or not to buy & A crewed interest / Navigate Her - Printemps 2012Pour les ongles, cette semaine, continuons dans du Essie. Cette fois-ci, on repart du côté de la version américaine au niveau du pinceau et de la formule.

J’ai reçu dernièrement deux coloris de la collection Navigate Her qu’Essie sort pour ce printemps. J’ai donc décidé de les essayer tous les deux.

De base, je ne serais pas allée vers ces couleurs mais finalement, c’est peut-être pas si mal.

« To buy or not to buy » est le très joli mauve que je porte sur tous les ongles sauf l’annulaire. Quand on regarde le flacon, on voit des fines paillettes bleu et violacée mais finalement sur les ongles on ne les voit quasiment pas (et c’est dommage d’ailleurs). Il est à la limite d’être pastel ce mauve d’ailleurs. A peu de chose près il aurait pu faire un peu crayeux mais je trouve que finalement sur les ongles, ça va, c’est assez joli.

Essie : To buy or not to buy & A crewed interest / Navigate Her - Printemps 2012« A crewed interest » qui est sur l’annulaire est une sorte de pêche clair. Typiquement le genre de couleur que je regarde d’un oeil suspicieux car persuadée que ça ne va pas m’aller. Et finalement, c’est pas si moche. Bon après, je ne sais pas certaine que ça rende aussi bien sur tous les ongles mais en accent sur un seul, c’est plutôt pas mal (par-dessus, j’ai fait un dégradé de paillettes avec le China Glaze Techno).

Je porte pour les deux, trois couches avec une couche de Good to go d’Essie par-dessus.

Pour l’application, je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit mais je ne suis pas une fan du pinceau Essie habituel. Je le trouve bien trop fin pour mes ongles qui sont assez larges. Sinon, je ne les trouve pas des plus évident à mettre. Bon ça va, je ne me suis pas battue mais le vernis pourrait être plus opaque. Après pour du quasi pastel, ils ont été assez facile à mettre en fait (quand je repense à certains pastels…).

Essie : To buy or not to buy & A crewed interest / Navigate Her - Printemps 2012Pour le temps de séchage, c’est très correct. J’ai mis le Good to go pour que le vernis soit bien brillant, sinon, sans, le vernis aurait très bien séchés aussi. La texture du vernis est fine donc en faisant bien des fines couches à chaque fois, le vernis n’a pas trop de peine à sécher.

Pour la tenue, je ne vais pas pouvoir vous renseigner tout de suite. Mais ma foi, je pense que ces vernis ne dérogeront pas à la règle et tiendront facilement 4-5 jours sur moi.

Pour dire vrai, j’ai fait ma manucure aujourd’hui et les photos je viens de les prendre. On ne peut pas faire plus frais comme article.

Bref, une manucure qui sent bon les couleurs printanières et qui change un peu de l’ordinaire :)

Essie – To buy or not to buy / A crewed interest
En vente dans les instituts Manucurist & chez Manucure et Beauté.

Continue Reading

Essie : Chinchilly & Sand Tropez

Essie Chinchilly & Sand TropezCa commence à faire un petit moment que j’ai ces vernis chez moi et que je n’y avais toujours pas touché. Pourtant, lors de la soirée que Monoprix avait organisé pour nous présenter les nouveaux Essie français, j’étais très excitée à l’idée de les essayer une fois rentrée chez moi avec le joli coffret.

Et je ne sais pas ce qui s’est passé, j’ai laissé le temps filer, et je les avais un peu oublié, j’avoue. Mais cette semaine, je me suis dit que c’était le moment de me lancer quand même. Toute la blogosphère ou presque en a déjà parlé et moi je suis à la traine comme d’habitude.

Pour le coup, j’ai donc choisi Chinchilly et Sand Tropez. Chinchilly pour faire tous les doigts sauf l’annulaire qui a droit au Chinchilly que sur le bord de l’ongle grâce à un coup de scotch et Sand Tropez en toile de fond pour l’annulaire.

Essie Chinchilly & Sand TropezChinchilly est le genre de teinte que j’aime bien. Un espèce de taupe clair un peu froid. Ce n’est pas un gris, ce n’est pas du beige. C’est entre les deux et j’aime ça. Je trouve que c’est une couleur très élégante sur les ongles.

Sand Tropez est quant à lui un beige peau. J’avais peur qu’il soit un peu trop clair pour moi mais finalement, ça va quand même (après je suis pas certaine du résultat si je le mettais sur tous les ongles :p).

Pour l’application et bien… MERCI pour ce nouveau pinceau. Personnellement, j’ai toujours eu du mal avec le pinceau de la version américaine parce que je le trouve bien trop fin. Ici, je suis réconciliée avec Essie parce que le pinceau est quasiment comme j’aime. Assez large et pas trop épais (en terme de poil). Du coup, je trouve que l’application se fait avec une grande facilité.

Essie Chinchilly & Sand TropezPar contre, j’avais entendu dire que la texture était un peu plus épaisse que chez les vernis US parce que la française est une flemmarde qui voudrait ne mettre qu’une couche. Et bah, j’ai quand même dû mettre deux couches et limite le Sand Tropez aurait pu en avoir 3. Donc je vois pas ce qu’il y a de différent niveau texture hein.

Sur les photos je porte à chaque fois deux couches de vernis. Un coup de top coat Good to go. Et voilà.

Niveau tenue, je ne peux pas encore vraiment me prononcer. Mais de ce que je vois (et avec l’habitude), je pense que le vernis tiendra aussi bien que mes autres vernis. Donc à moins d’avoir un gros éclat d’ici quelques jours, je vais vous dire que ça tient bien. Et si jamais c’était pas le cas, je ferais une édition de l’article mais ma foi, je ne pense pas que ça arrivera.

Continue Reading

GelColor by OPI : OPI Ink & Ski Teal We Drop sur le pocidoigt !

Début décembre, lors de mes tribulations parisiennes, j’avais été invitée à découvrir le nouveau GelColor by OPI. Vous me connaissez, quand on me parle d’ongles, je saute à pieds joints dedans. Je me suis donc rendue dans un Culture of Color pour aller essayer tout ça.

Concrètement, GelColor by OPI, c’est quoi ?

Une formule composée à 100% par du gel qui promet une tenue intacte pendant 2 à 3 semaines. La pose dure pratiquement autant de temps qu’une pose de vernis classique car il suffit que de 30 secondes par couche sous une lampe UV à LED.

Niveau couleurs, vous avez un large choix parmi ceux existant chez OPI (30 couleurs). Vous retrouvez Big Apple Red, You Don’t Know Jacques !, Russian Navy ou encore Here Today… Aragon Tomorrow. Bref, vous avez de quoi faire et d’autres couleurs seront ajoutées, je pense, au fur et à mesure.

Pour ma part, j’ai voulu deux couleurs. Vous me connaissez, quitte à garder une manucure pour au moins 3 semaines, autant qu’elle soit un peu fun, parce que sinon, j’allais vite avoir envie de tout virer. Mon choix s’est donc porté sur OPI Ink, un magnifique bleu nuit à fines paillettes et Ski Teal We Drop, un joli bleu canard (qui, dans sa version gel, est plus clair que le vrai vernis, on a constaté ça avec un peu d’étonnement avec la charmante demoiselle qui s’est occupée de moi).

GelColor by OPI : OPI Ink & Ski Teal We Drop

La manucure a été faite le 1er décembre. La photo date du 6 décembre. Le vernis est vraiment bien brillant, c’est ce que j’aime le plus dans cette manucure semi-permanente. La brillance est juste hallucinante et ne faiblit pas avec le temps.

Ce qui est amusant aussi, c’est qu’une fois qu’on vous a posé votre vernis, vous gardez les réflexes débiles liés au fait que vous venez de mettre du vernis, pourtant, le vernis est totalement sec vu qu’il est fixé sous la lampe. Mais on peut pas s’empêcher de prendre des précautions…

GelColor by OPI : OPI Ink & Ski Teal We Drop

Cette fois-ci, la photo a été prise le 15 décembre. Comme vous le voyez, la repousse commence à bien bien se voir, surtout sur le petit doigt. Sur les autres doigts, ça passe encore. Mais surtout, la brillance est toujours intacte. Pas une seule rayure à déplorer, rien n’a bougé.

GelColor by OPI : OPI Ink & Ski Teal We Drop

Et la dernière photo date du 20 décembre. Le dernier jour où j’ai porté le GelColor avant de procéder à la dépose. Pour le coup, c’est toujours bien brillant, mais la repousse est désormais bien trop visible !

Autant le dire, j’ai été totalement satisfaite par cette manucure. Elle était comme neuve tous les jours et cette brillance… :)

Se pose désormais la question de la dépose. Comment que ça marche. Si vous avez peur de le faire vous-même, la dépose peut se faire en institut pour 5€ si je ne dis pas de bêtise. Mais je vous rassure, à faire soi-même, ça marche très bien aussi et c’est très simple.

Il vous faut un dissolvant avec acétone, des carrés de coton et du papier aluminium. Et vous faites des papillotes comme avec les paillettes. Vous laissez poser pendant 15 minutes et hop, le gel se décolle comme une grosse pellicule de vernis.

La question à mille dollars était donc : est-ce que ça m’a abimé les ongles. Avec mes ongles à toute épreuve, je pense que non, ils n’ont pas été abimé du tout. Limite, ils étaient plus durs encore. Par contre, ne faites pas comme moi, n’oubliez pas de mettre de la crème hydratante sur vos doigts après les papillotes, parce que sinon, vous allez avoir droit à une nouvelle peau et peler comme pas possible (oui je suis un boulet).

Tout ça pour dire que moi, je dis oui à la manucure GelColor by OPI. J’étais sceptique sur les manucures semi-permanentes au début mais avec celle-là, j’ai été convaincue :)

GelColor by OPI – Dans les instituts Culture of Color
34€ pour une pose de GelColor Classique
38€ pour une french 

Continue Reading