Essie : Beam Up / Une base pour rendre les ongles plus blancs mais bon…

Essie Beam UpAprès vous avoir parlé de deux top coat d’Essie, me revoilà avec le test d’une de leur base.

Il faut le savoir, malgré le fait que je mette toujours une base sous mes vernis, comme mes ongles ne respirent jamais, ils ont quand même jaunis un petit peu (ça pourrait être pire mais bon). Et donc c’est là qu’on arrive à un cercle vicieux parce que comme mes ongles sont un peu jaunis, je ne veux pas les laisser au naturel et donc je remets toujours du vernis et comme je mets toujours du vernis, ils ne respirent toujours pas et donc ne sont pas prêt à être moins jaunes.

Enfin bref. De ce fait, quand j’ai vu Beam Up d’Essie je me suis dit que c’était juste ce qu’il me fallait : « soin blanchissant instantané« .

Alors bon. Ca correspond pas exactement à ce que je cherchais (vu que je cherche quelque chose qui me blanchirait les ongles – et je crois que ça existe pas en fait). Parce qu’en fait, c’est une base blanchissante par effet d’optique. Une fois qu’on retire la base, bah on retrouve ses ongles jaunis.

La base fait bien son boulot. L’effet d’optique est plutôt convainquant, mes ongles paraissent plus blancs. Elle sèche vite et je n’ai eu aucun problème d’interaction entre les différentes marques de vernis que j’ai pu appliquer par-dessus.

A priori, elle protège bien aussi parce que je n’ai pas les ongles plus jaunes qu’avant.

C’est difficile de parler d’une base je trouve parce que ça dépend tellement de la nature des ongles :) Mais quoiqu’il en soit, ça commence à faire un certain temps que je n’utilise plus qu’elle et je n’ai pas à m’en plaindre. Et j’ai envie de vous dire, pour une fois que j’abandonne ma base Chanel, c’est un jour à marquer d’une pierre blanche.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Galaxy Nails, version 2 / Ca fait beaucoup de vernis tout ça !

Galaxy Nails, version 2Aujourd’hui, j’ai eu envie de me refaire des galaxy nails mais un peu différent que ma 1ère version, c’est à dire que cette fois-ci, j’ai ajouté du blanc pour se rapprocher plus des nébuleuses et des galaxies qu’on peut voir.

Alors oui, j’ai utilisé tous les vernis que vous pouvez voir (en flou ahah) sur la photo.

Avec comme toujours, mes supers applicateurs mousse (bah oui j’ai pas d’éponge donc bon), un dotting tool aussi, assez petit pour faire des pois pas trop gros.

Comme pour mon 1er essai, j’ai repris certains des vernis utilisés et j’en ai encore ajouté (oui comme si j’en avais pas assez…). Donc pour faire mes galaxy nails, dans un premier temps, j’ai mis une couche du Orly Iron Butterfly qui est un vernis mat.

Galaxy Nails, version 2Vous allez peut-être me demander pourquoi un vernis mat et bah euh… en fait, ça pourrait marcher pareil avec un vernis normal. Mais je trouve que dans les « noir » mat, il y a toujours tout plein de particules qui se mettent à briller une fois qu’on le passe au top coat brillant. Et je trouve donc cette base plus intéressante.

Et c’est à partir de là qu’on commence à tapoter son applicateur mousse avec toutes les couleurs que vous voulez.

J’ai commencé avec le Orly Lunar Eclipse qui est un joli bleu froid avec des reflets roses.

J’enchaine avec le Zoya Charla qui est un bleu-vert turquoise très scintillant (et je l’ai d’ailleurs choisi pour ce côté très très brillant et bourré de particules).

Galaxy Nails, version 2Maintenant, je passe au Orly Space Cadet parce que prune-vert bizarre est juste magnifique sur un fond noir et je trouve qu’on y retrouve un genre de couleurs qu’on voit souvent dans les photos de nébuleuses ou galaxies.

Je décide de prendre le Essie Shine of the times parce que lui aussi, il peps carrément sur un fond noir, par contre, j’y vais doucement, par petites touches parce que les flakes recouvrent un peu trop le reste si on fait pas attention.

Il est temps de faire quelques petites touches blanches avec le Orly Dayglow qui est un blanc avec un reflet bleuté (qu’on ne voit pas en fait dans cette application). Et là, on y va doucement parce que bon, on va pas non plus tout recouvrir.

Galaxy Nails, version 2Bon évidemment, si je vous dis ça, c’est parce que moi j’ai trouvé que j’avais trop recouvert par endroit.

C’est pas grave, on va corriger ça en repassant quelques couleurs par-dessus.

Je choisis le China Glaze Dorothy Who ? qui est un très joli bleu froid à paillettes argentées. J’en mets des petites touches sur les zones où j’ai mis le blanc. Et je me retrouve satisfaite parce que ça me donne par endroit un petit dégradé bleuté sur les blanc. Et j’aime bien cet effet. En plus les paillettes argents rendent bien.

Et en plus de ça, avec un dotting tool, j’ajoute quelques petits points blanc apposés un peu au hasard, là où je trouvais que ça faisait joli. Et puis j’allais m’arrêter là. Parce qu’à cette étape, j’avais déjà mis une couche de good to go d’essie.

Galaxy Nails, version 2Et puis en fait, j’ai trouvé que ça faisait pas assez étoilé (oui je dois avoir des problèmes dans ma tête parce que je suis sure que la majorité d’entre vous m’aurez dit que c’était suffisant), alors j’ai ajouté une couche de China Glaze Fairy Dust qui est un vernis transparent constellé d’une multitude de très très fines paillettes holographiques.

Et là, j’ai trouvé que mes ongles ont commencé à s’animer devant mes yeux. Et je peux vous dire que je suis littéralement en train d’admirer mes doigts…

Je crois que cette version 2 est nettement plus réussie que ma 1ère version. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi, je suis complètement fan.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Essie : Top Coat Good To Go & Let it Shine / Du bon et du moins bon

Essie Let it Shine & Good to GoBon maintenant que j’ai utilisé et ré-utilisé un nombre incalculable de fois ces deux top coat, je pense que je peux vous donner mon avis à leur encontre.

Aujourd’hui, nous parlerons donc du Essie Let it Shine (à gauche sur la photo) et du Essie Good to go (à droite donc :p).

J’imagine que vous pouvez tout de suite dire sur lequel j’ai jeté mon dévolu parce que je crois que ça se voit direct. Je vais donc commencer par vous parler de ce dernier, le Essie Good to Go.

Alors de base, c’est un top coat sèche-vite et il est donc fait pour protéger votre vernis mais aussi de faire en sorte qu’il soit sec plus rapidement. En vrai, c’est tout à fait ça. Il forme une belle pellicule protectrice au point qu’en fait, il rend glossy n’importe quel vernis (et par glossy je pourrais presque vous dire qu’on a l’impression que le vernis a été plastifié tellement c’est brillant). Au début, je ne l’utilisais que quand je voulais pas attendre trop longtemps que ma manucure sèche et au fil du temps je l’ai utilisé quasiment à chaque fois tellement j’aimais la brillance qu’il apportait. Je pense qu’il doit aussi aider le vernis à tenir plus longtemps mais là-dessus j’aurais du mal à me prononcer parce que sans top coat mes vernis tiennent déjà très très bien.

Comme je devenais une dingue de brillance, je me suis dit qu’il était peut-être temps d’essayer un top coat fait pour ça. Top coat qui s’appelle donc chez Essie Let it Shine qui se présente comme un top coat haute brillance. Je me disais, chouette, si ça brille encore plus que le good to go, ça va juste être la folie. Belle erreur que j’ai faite. J’ai essayé ce top coat avec toutes les combinaisons possibles allant jusqu’à l’essayer avec base coat + vernis de la même marque que le top coat pour être sure qu’il n’y avait pas de mauvaises interactions ou je ne sais quoi. RIEN A FAIRE. A chaque fois, j’avais des mini bulles qui se formaient, ça ne loupait jamais. Pourtant, depuis toutes les années où je mets du vernis, ça m’arrive tous les 36 du mois d’avoir des bulles sur mon vernis. Puis en fait, je me suis rendue compte que j’étais pas la seule à avoir constater cela. Chose qui m’a rassurée sur ma propre pose mais qui me fait donc dire de passer votre chemin sur ce top coat.

La conclusion étant le good to go apportant déjà énormément de brillance, autant rester sur ce dernier parce qu’en plus de faire briller il fait sécher le vernis plus vite. Petit bémol, vous voyez le niveau de mon good to go, et bah maintenant il commence à être un poil trop épais et à faire des petites filandres de vernis quand je sors le pinceau du flacon. Malgré tout, je sais très bien que je vais le racheter… Parce que je crois que je commence à plus savoir m’en passer !

Et vous, vous avez aussi eu une mauvaise expérience avec un top coat ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Dior : n°996 Poison – Les Violets Hypnotiques + Essie : Shine of The Times – LuxEffects

Dior : n°996 Poison - Les Violets Hypnotiques + Essie : Shine of The Times - LuxEffectsUne petite manucure en ce jeudi pas ensoleillé du tout (je vous apprends rien).

J’ai ressorti les Violets Hypnotiques en portant mon choix sur le n°996 Poison. Celui que j’appelle violet froid mais en fait, je suis plus si sure de mon appellation après coup.

Bref. Et aussi, merveille de chez merveille… le Essie Shine of The Times sur le pocidoigt. SPLENDEUR. Je pourrais ériger un autel pour lui. Si si si. C’est pas le plus beau vernis du monde mais presque (ouais je mets les trucs holographiques devant – oui je suis comme ça moi).

Et cette merveille, elle s’est trouvée chez Soseki Haito, une boutique avec du Essie, du Orly, du China Glaze et tout et tout avec des frais de port super intéressants (2,60 !!).

Dior : n°996 Poison - Les Violets Hypnotiques + Essie : Shine of The Times - LuxEffectsRevenons à nos moutons et parlons couleur.

Le Dior Poison est donc un violet (surprenant) que je qualifierais d’aubergine. En fait, par moment quand je le regarde je le trouve froid et par d’autres, j’ai l’impression de le trouver chaud. On est vraiment entre les deux, pour moi on voit clairement le bleu dedans mais on voit aussi une petite pointe de rouge (NON je ne suis pas folle). Aubergine quoi.

Et le Essie Shine of the Times, je ne sais pas s’il y a des mots pour le décrire. Des flakies qui passent au rouge à l’orange, de l’orange au jaune, du jaune au vert et du vert au bleu en fonction de la lumière. IT’S MAGICAL.

Oui, je suis à moitié hystérique aujourd’hui. Donc, je porte deux couches de Dior Poison et une couche de Shine of The Times sur l’annulaire. Et par dessous tout ça, j’ai mis une couche de Let it shine d’Essie.

Dior : n°996 Poison - Les Violets Hypnotiques + Essie : Shine of The Times - LuxEffectsPour l’application, je vais encore râler mais vraiment les pinceaux Dior, ça va pas entre eux et moi. En fait, j’ai toujours l’impression qu’ils sont mal coupés et que les bords sont pas symétriques (je me comprends), ce qui fait que quand je l’applique, ça va pas. Vous allez me dire que je chipote et que mon application est quand même bien comme ça mais bon. Je sais que ça a cafouillé et ça m’énerve.

Pour parfaire, j’aurais pu m’embêter à rectifier au dissolvant mais je ne le fais JAMAIS, pourquoi je commencerais aujourd’hui ?

Bref, sinon le Dior a une bonne texture, fluide qui s’étale bien et qui est bien pigmentée. Le séchage est assez rapide et c’est pour ça que j’ai mis Let it shine en top coat plutôt que le Good to go :)

Dior : n°996 Poison - Les Violets Hypnotiques + Essie : Shine of The Times - LuxEffectsJe vous inonde littéralement de photos aujourd’hui parce que bon, faut bien montrer tous les reflets (et encore, j’ai pas tout eu).

Le Essie Shine of the Times est aussi facile à appliquer, rien à redire dessus. Un top coat qui fait bien son effet. Même si c’est le pinceau américain, là pour le coup, il ne m’a pas gênée du tout !

Pour la tenue, je ne peux pas vraiment me prononcer. Encore une fois, j’ai voulu vous montrer tout de suite les vernis plutôt que d’attendre quelques jours. J’ai fait cette manucure hier et les photos datent d’aujourd’hui.

Si tout roule comme d’habitude la tenue sera d’au minimum 5 jours. Mais comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas une référence pour la tenue des vernis comme tout tient sur moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading