Fish Concept : La Fish Pédicure c’est drôôôôôôle

Alors hier, c’était amusant. Depuis le temps qu’on parle de la fish pédicure, je n’en avais jamais fait. Et il a fallu attendre hier pour qu’enfin, j’essaye cette prestation. Avec un ami, nous nous sommes donc rendu chez Fish Concept à Lille pour faire une fish pédicure de 30 minutes.

On arrive dans l’établissement, on nous demande de retirer nos chaussures et chaussettes. La dame inspecte nos pieds pour voir si on peut faire la fish pédicure puis nous les désinfecte au savon. On enfile des petits chaussons jetables et on se dirige vers les fauteuils positionnés devant des baquets d’eau qui contiennent les poissons.

On met nos pieds de chaque côté du baquet et on met nos pieds dans l’eau en même temps, et à partir de là, on ne bouge plus et on laisse les poissons bosser.

Fish Concept

Je peux vous dire que j’ai trouvé ça très amusant. En fait, on sent des petits picotements mais rien de désagréable quand les poissons attaquent une partie. Mais en même temps, ça fait des petites chatouilles quand les poissons s’attaquent par exemple aux orteils ou au-dessous des pieds.

Bref. Ils ont plus travaillé sur mon pied droit, c’était d’ailleurs très amusant de voir à quel point ils avaient l’air de s’énerver dessus.

Cela dit, je me retrouve avec les pieds tout doux, je pense qu’avec une deuxième session ce sera juste parfait et de ce fait, vous avez donc bien compris que j’ai bien envie de réitérer l’expérience !

Fish Concept – Fish Pédicure 30 min
Prix : 25€

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

Le festival du Mainsquare fêtait cette année ses 10 ans, il se déroulait du jeudi 3 juillet au dimanche 6 juillet. Chaque année, je trépigne d’impatience de connaître le line-up final, chaque année je me dis que je vais le faire. Ces dernières années, j’aurais donc fait l’édition de 2014, 2013 et 2011. Je ne me rappelle plus trop pourquoi je ne l’ai pas fait avec Akikazu en 2012 mais voilà, je crois qu’on a oublié une année quoi xD

Quoiqu’il en soit, cette année, grâce à SFR Live, je me suis donc retrouvée à faire le festival en VIP. Ouais, rien que ça. Donc en gros, qu’est-ce que ça change ? Et bah, on a droit à une zone VIP abritée par une tente où on peut s’asseoir tranquillement à une table. Et cette année, il y avait également une petite zone au coeur du public protégé par des barrières pour les VIP (où franchement, avec la sécurité qui était là, on avait l’impression d’avoir des gardes du corps) et j’ai trouvé cette zone top parce que moi qui n’aime pas trop être compressé par le public, généralement, je me retrouve à faire les concerts en regardant essentiellement les écrans géants. Et bien cette année, j’ai quasiment fait aucun concert en mode écran, et ça, c’est quand même génial.

Bon sinon. Quelques jours avant le festival, je regardais attentivement la météo et là je me rends compte que je vais surement faire mon 1er festival sous la flotte. Jusqu’alors, j’avais toujours été épargnée parce que j’avais toujours fait ça sous un soleil magnifique.

Dans le doute (on sait jamais, la météo peut se tromper), j’emporte quand même avec moi l’essentiel de la trousse beauté d’une festivalière quand il y a du soleil :

– Une petite bombe d’eau thermale d’Avène
– Le Réflexe Solaire SPF 50 d’Avène
– Le Stick SPF 30 Avène pour les lèvres (à l’édition de 2011, sans m’en rendre compte après une journée de festival sous le soleil, je me suis retrouvée avec un coup de soleil sur les lèvres, c’était tellement infâme que désormais quand je sais que je reste des plombes au soleil, je n’oublie pas cette zone !!)
– Et L’huile solaire SPF 30 toujours d’Avène

Mais n’étant pas totalement folle, j’emporte aussi :

– Un poncho
– Une casquette (pour bloquer la capuche parce qu’avec mes lunettes, c’est nul les capuches sans visière)
– Une paire de bottes en caoutchouc

Puis la crème de la crème, je prends TRÈS grand soin de mes oreilles et je sais ce que donne l’intensité du son du Mainsquare alors j’emporte avec moi mes Acoufun. Avec eux, je profite des concerts sans me soucier de mon audition parce que je suis bien protégée. Et limite on profite même mieux des concerts parce que c’est comme si les Acoufun venait diminuer le bruit ambiant ou la saturation. Bref, j’entends mieux avec ses bouchons (même si ça peut vous paraitre absurde comme ça).

Bref. Quoiqu’il en soit, je ne pouvais pas faire la journée du jeudi. J’étais un peu triste parce que bon, il y avait quand même Ghost, Mastodon, Alice in Chains et Iron Maiden. Une journée métal quoi en somme. Mais j’étais déjà prise ailleurs alors je ne pouvais pas être à Arras dès le 1er jour.

Mais c’est pas grave, j’ai commencé du vendredi. Avec un peu de retard (N’EST-CE PAS AKIKAZU), ce qui fait que j’ai loupé Triggerfinger. De ce fait, on a le temps de se poser un petit peu avant de commencer le festival :

mainsquare-06 Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

On attend tranquillement, on se prépare aussi mentalement à survivre à 3 jours de concerts (si si, je vous jure qu’il faut se préparer à ça). Même s’il ne pleuvait pas quand on est arrivé, dans le doute, j’ai quand même pris mes bottes dans un sac et le poncho dans un autre.

On part pour Imagine Dragons. Et là, c’était quand même bien bien chouette.

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

La pluie, cette petite marrante, a eu la gentillesse d’attendre la fin du concert pour se déclarer. De ce fait, c’était assez marrant de voir les gens presque en panique dès que la pluie a commencé à tomber. Avec Akikazu, on est restées stoïques. On a sorti les ponchos, j’ai sorti mes bottes. Et on s’est dirigée tranquillement et au sec vers la tente VIP. On a été sacrément avisée de prendre notre « matos » parce que quand on en voit certains en festival, on se demande comment ils vont faire pour ne pas chopper une pneumonie.

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

Ayé il ne pleut plus. Et maintenant admirez ma dégaine. On peut le dire : HEUREUSEMENT QUE JE NE SUIS PAS BLOGUEUSE MODE !

Bref. Il se fait faim. S’il y a un stand auquel je ne peux pas résister à chaque Mainsquare c’est le stand de grillades argentines au feu de bois. Et du coup, je me prends THE assiette de travers de porc.

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

Je sais que c’est pas super healthy mais c’est bien trop bon pour que je puisse y résister.

Sinon après Imagine Dragons, c’était Franz Ferdinand. J’ai vraiment bien aimé (je vous épargne les photos) et ensuite on a enchainé avec The Black Keys. C’est toujours aussi sympa même si j’aime moins leur dernier album. Entre temps, on a tenté un passage vers la scène de la GreenRoom pour aller voir WoodKid. Je pense que j’étais pas dans l’ambiance pour apprécier. J’ai écouté une chanson et je suis repartie.

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

On a tenté un peu de Skrillex. Les basses étaient vraiment trop puissantes. Mon corps entier vibrait. Je sentais même mon nez (alors qu’habituellement, c’est quand même pas un truc qu’on sent hein). Cela dit, c’était quand même quelque chose de le voir. On repart vers la GreenRoom pour tester l’électro de Gesaffelstein. Et… J’avoue que je ne sais toujours pas ce que j’en pense. Je suis vraiment partagée. Un coup j’aime bien et d’un coup, je peux pas. Donc bon…

Et tout ça, c’était que pour la 1ère journée. Pour la journée du samedi, on arrive un peu tôt au festival. On en profite pour aller faire un tour au stand SFR Live. Ils proposent un accès WiFi gratuit sur leur stand et ça, c’est plutôt cool. On peut aussi s’amuser à essayer des instruments. Et il y a également des petits jeux (quiz) où on peut gagner des lots.

On se dépêche de revenir vers le Main Stage parce qu’il y a Yodelice qui va commencé. Je l’avais vraiment découvert à l’édition 2011. En fait, j’avais déjà entendu de temps en temps à la radio, ou à la télé, j’aimais bien mais sans plus. Puis en live, c’était quelque chose que j’avais apprécié. Alors le fait qu’ils reviennent pour cette édition de 2014 fait que je ne pouvais pas louper leur concert. Et encore une fois, c’était réussi. Ils ont réussi à faire bouger le public et pourtant, à mon sens, commencer en premier sur le Main Stage c’est pas forcément le plus évident parce qu’il faut réveiller les festivaliers si je puis dire.

Bon manque de chance, il s’était remis à pleuvoir. On fait le début de John Butler Trio sous la pluie.

Mainsquare 2014 : Sous le soleil ou la pluie, toujours une réussite !

Avec les parapluies, pas toujours évident de réussir à voir quelque chose. Personnellement, je connaissais de nom mais je n’avais jamais pris le temps d’écouter. Tout ce que je sais, c’est qu’on m’avait dit que c’était chouette. Et effectivement, j’ai vraiment beaucoup aimé. Je crois que ça a été mon premier coup de coeur du festival.

Après, je reste pour MGMT. Je voulais absolument les voir. Les pauvres ont commencé sous la pluie. D’ailleurs je me demande si c’est pas pour ça qu’ils ont commencé par leurs titres les plus connus, histoire peut-être de nous motiver à rester ou je sais pas. Mais quoiqu’il en soit même si j’ai aimé les entendre. J’étais déçue de les voir sur scène.

Mainsquare 2014

Pourquoi ? Parce que c’était mou. En fait, ils étaient absents. Finalement, je me serai passé le CD, ça aurait être quasiment la même chose. La seule chose dont je me satisfais, c’est juste de les avoir vu en live…

Avec Akikazu, on se prend une pause pour manger. On s’est fait des sandwichs de luxe (quand je dis de luxe, c’est parce qu’on a tapé dans le magret de canard, la tapenade ou encore du Pata Negra).

On se prépare pour Stromae. Personnellement, je ne suis pas une grande fan. J’aime bien mais je ne l’écoute pas de moi-même. Cela dit, le Mainsquare est une excellente occasion de le voir en live. Et là, c’est une très bonne chose parce que c’est vrai qu’en live, il dépote quand même pas mal. Je peux même le dire, pour le coup, j’ai vraiment apprécié et ça ne me dérangerait absolument pas de le revoir en concert !

On se tente un peu de Paul Kalkbrenner après. C’est spécial. Je ne suis pas très fan mais pourquoi pas de temps en temps. 1h après, j’insiste pour qu’on se dirige vers la GreenRoom pour aller voir Disclosure. Evidemment, je n’attendais qu’une seule chanson : You & Me. Et bien entendu, je l’ai eu. Puis on décide de se rentrer parce qu’il nous reste encore une journée.

Malheureusement, du dimanche, la météo est vraiment pas favorable. Alors que jusqu’à dimanche, il pleuvait que par intermittence, là nous sommes obligées de partir sous la pluie au Mainsquare. Alors qu’habituellement, nous faisons la route à pied, nous optons pour la navette car la pluie est vraiment battante et qu’on a déjà revêtu notre attirail de guerre.

Mainsquare 2014

Arrivées sur le site, il continue de pleuvoir. Akikazu décide de rester sous la tente VIP. Moi je tente une percée pour aller voir un peu de Keziah Jones. Je reste 10 minutes sous une pluie monstrueuse (en étant quasi seule dans le zone VIP devant le Main Stage – et je plaignais intérieurement le service de sécurité qui restait là sans bouger) pour me rendre finalement compte qu’en fait, Keziah Jones j’aime pas vraiment ça. Je me replie donc vers la tente VIP pour attendre le concert suivant.

En fait, il faut le savoir, le dimanche était LE jour que j’attendais le plus au Mainsquare parce qu’il y avait deux groupes que je ne voulais absolument pas rater.

Et j’avais raison. Arrive le concert de Rodrigo y Gabriela. Et là, c’était juste du bonheur pur. Ils ne sont que deux, juste accompagnés de leur guitare et à eux deux, ils arrivent à mettre une ambiance de malade.

Mainsquare 2014

On a même eu le droit à une reprise de Creep de Radiohead et franchement, autant habituellement je suis critique sur toutes les reprises de cette chanson que j’ai déjà pu entendre, autant là, c’était juste parfait. Bref, j’ai adoré, et je veux encore les revoir !!

Puis c’est le moment du groupe que je voulais ABSOLUMENT voir. Limite, je faisais le Mainsquare que pour eux, tellement j’ai développé une addiction profonde à ce groupe depuis cette année.

Mainsquare 2014

The Parov Stelar Band. De l’électro swing de folie. Une ambiance géniale. De l’euphorie puissance 10 000. Vous l’avez compris, je ne suis pas déçue, je suis carrément enchantée. J’ai littéralement adoré, j’en veux encore parce que je n’en ai pas eu assez (quelque chose me dit que je risque de retourner les voir au Cabaret Vert !).

Bref, je redescends un peu. Et c’est parti pour un peu de Détroit. Je n’avais pas encore vraiment écouter ce que faisait le nouveau groupe de Bertrand Cantat. Et j’ai eu une belle surprise. Parce que j’ai trouvé ça plutôt chouette.

On enchaine avec -M-. Egal à lui-même, son concert est très agréable. On retrouve les chansons qu’on connait par coeur et les chansons qu’on connait un peu moins mais qu’on aime quand même. Je suis résolument fan de ses lunettes lumineuses en forme de M et je suis aussi fan de sa Kitara.

Puis vient le dernier concert pour clôturer ce MainSquare. On a droit à David Guetta. Alors entre nous, je vous épargne tout le mal que je pense de David Guetta (enfin le « mal »). J’ai un peu de mal avec le personnage parce que je le trouve quand même particulièrement tête à claques. Alors j’étais limite là à me dire : finalement, ce serait presque pas mal que son show soit tout pourri parce que ça m’apporterait de l’eau au moulin. ERREUR FATALE. J’avoue, le voir, c’est quand même quelque chose parce que c’est un vrai spectacle. Et sans le vouloir, on se retrouve à bouger comme des dingues sur ses « musiques ». Du coup, c’est presque contre moi que je peux dire que David Guetta, j’ai vraiment bien aimé. Et qu’en fait, pour terminer ce festival, c’était juste parfait parce que j’en ai eu plein les yeux et plein les oreilles et que j’en suis repartie avec une patate d’enfer.

Ce festival fut un très bon cru pour moi. Je n’ai qu’une envie, c’est de recommencer l’année prochaine !! Et je ne saurai que trop remercier SFR Live de m’avoir permise de vivre cette dernière édition du Mainsquare !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Monoprix : Summer Box / L’été dans une box !

Monoprix : Summer Box

Cet été, Monoprix renouvelle son coffret surprise avec la Summer Box. Encore une fois (je vais me répéter je pense à chaque nouveau coffret Monoprix), je ne suis pas déçue du contenu ! Comme d’habitude, 900 box seront offertes aux meilleures clientes de l’enseigne.

Et si vous n’en faites pas partie, pas d’inquiétude, car du 7 au 11 juillet, il y aura 30 box à gagner sur Facebook, 30 sur Twitter et 20 sur le compte Instagram de Monoprix. C’est le moment de jouer les filles (et les garçons) !

Qu’est-ce qu’on trouve dans ce coffret ?

Monoprix : Summer Box Monoprix : Summer Box

Pour pouvoir bronzer et afficher un hâle magnifique tout en prenant soin de sa peau :

– Une boite d’Oenobiol solaire
– La crème fondante pour le visage Nuxe Sun Haute Protection (SPF50)
– L’huile de beauté n°110 de Diadermine
– L’eau micellaire démaquillante de Caudalie

Pour prendre soin de ses cheveux :

– L’huile suprême de Phyto
– Un soin concentré Monodose de Dove
– Le shampooing sec au lait d’avoine de Klorane

Pour afficher un maquillage rayonnant :

– La New Baby Skin de Gemey-Maybelline
– La poudre bronzante Maxi Delight Bronzer de Bourjois
– Le baume laque Colorburst de Revlon
– La base protectrice Mavala 002
– Un vernis Rimmel London x Rita Ora

Et le petit bonus pour les enfants, une gourde de compote Andros.

Une coffret varié et bien garni en somme :)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Unexpected Soldes : Résultats !

Un petit message avant d’aller me coucher pour vous annoncer que la gagnante du concours est : Marlowe !

Cette dernière m’a juste fait hurler de rire avec son anecdote où elle m’annonce que lors de soldes, elle a trouvé le moyen d’acheter des Adidas par Jeremy Scott. Non pas les baskets ailées, mais les Leopard. Oui oui, celles en peluche avec la petite queue de léopard. Et au final, ce sont des chaussures qu’elle n’a même pas porté… !

Merci pour vos participations !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading