Kusmi Tea : Boost – Le nouveau thé Bien-être

Kusmi Tea BoostVendredi dernier avait lieu la présentation presse du dernier thé Bien-être de Kusmi Tea. Il s’agit du Boost.

J’y suis allée avec Akikazu (d’ailleurs, c’est elle qui a pris la photo que vous voyez à gauche ^^) du matin. Nous sommes bien accueillies et on nous propose tout de suite de goûter le thé.

Le temps qu’il refroidisse un peu histoire de pouvoir y tremper les lèvres, nous avons le responsable qui nous parle de ce thé.

Dans sa composition, vous y trouvez :
– maté
– thé vert
– écorce de cannelle
– gingembre
– cardamome

Alors pourquoi lui donner le nom de Boost ? Car ce thé se présente comme une boisson énergisante par la présence du maté car il aurait un effet « anti-fatigue » par la présence de la matéine (oui, la matéine a des propriétés similaires à la caféine).

Alors imaginez, dans ce thé, vous avez de la matéine ET de la théine (avec le thé vert), alors si avec ça on se « réveille » pas, je comprends pas :)

Ah et le cadeau bonus avec ça, c’est qu’il parait que l’alliance du maté et du thé vert permet de favoriser l’élimination des graisses de par son fort potentiel diurétique. Donc ma foi, c’est toujours ça de pris.

La chose que j’ai vraiment apprécié avec ce thé (outre le « pouvoir » qu’on lui attribue), c’est le goût. J’ai pour habitude de sucrer mon thé (sucre roux ou miel – oui je sais, c’est mal) car généralement j’ai du mal avec l’amertume que le thé laisse en bouche mais là, à la dégustation, je n’ai pas ressenti ce besoin. Son arôme se suffisant à lui-même car il rend ce thé très doux en bouche.

Une véritable odeur d’épices s’en dégage. Moi, ça me fait presque penser à l’odeur du vin chaud qu’on peut trouver en Alsace (sans l’odeur du vin hein, juste les épices agrémentant le vin chaud :p).

Bref, maintenant, va falloir que je le boive tous les matins pour voir s’il est vraiment énergisant parce que je sais pas vous, mais moi, le matin, j’ai grave du mal.

Kusmi Tea – Boost
Prix de vente : 13,50€ (boite de 125g), 22€ (boite de 250g) et 10,80€ (boite de 20 sachets).
Points de vente : sur le site de la marque

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Lush : Ballistic L’Oeuf du Dragon

Lush Ballistic L'oeuf du dragonParmi les nouveautés de Lush, vous avez du remarquer (pour les fans) l’arrivée d’une nouvelle ballistic L’Oeuf du Dragon. Et personnellement, quand j’l’ai vu, j’ai presque frétillé sur place. Si si.

Je crois que les ballistics, c’est ce que je préfère chez Lush. Alors il parait que certaines coupent leur ballistic pour l’utiliser en plusieurs fois mais moi, en grosse barbare, je la mets entière dans le bain, sinon c’est pas drôle (oui, ça fait cher le bain mais j’utilise pas des ballistics tous les jours).

Qu’est-ce qu’elle a de particulier celle-ci ?

C’est une ballistic en trois couches. La seule d’ailleurs. Lush nous dit que la première couche contient des copeaux de pain moussant qui délivre une mousse orange flamboyante, le mélange explose à la couche interne et là on commence à entendre des petits « clacs » comme les bonbons qui éclatent quand on les met sur la langue et enfin le coeur qui délivre une multitude de paillettes dorées.

Et qu’est-ce que ça donne en vrai ?

En vrai, vous mettez la ballistic dans l’eau et une fine mousse blanche commence à partir. Très rapidement, des trainées de mousse (toujours très fine) orange vif se mêle à la blanche. Et petit à petit, la ballistic délivre diverses choses comme des grosses pastilles d’espèce de papier de riz, on commence à entendre des crépitements et d’un coup on atteint le coeur de la ballistic qui délivre une TONNE de paillettes dorées.

Mais une tonne, je vous jure. Si vous avez prévu de sortir le soir, c’est la ballistic qu’il vous faut. Car moi, à l’heure actuelle, je crois que je peux me faire une soirée genre nouvel an car j’ai plein de paillettes collées partout. Et du coup, dans le décolleté, les épaules, tout ça tout ça. Sur le coup, je me suis dit, oh c’est drôle. Après coup, je me dis : nyéééééh.

Sinon l’odeur de cette ballistic est à tomber. Elle est fraîche et fruitée. Mais pas trop sucré car on tape du côté des agrumes. Lush nous parle de Jasmin mais ce n’est pas ce que j’ai retenu le plus. Je sens beaucoup plus le pamplemousse et le citron. C’est très très agréable. Et l’odeur reste sur la peau, ce qui prolonge encore le plaisir.

Au niveau des moins donc, trop de paillettes tue la paillette (et pourtant, j’adore les paillettes, mais là, ça m’énerve un peu d’en avoir encore autant sur le corps). Et la couleur de l’eau. C’est orange mais orange bizarre. Genre, orange/jaune « sale ». Donc pas très ragoutant hein.

Mais bon… ça ne m’empêchera pas de la racheter si l’envie m’en prend car rien que pour l’odeur…………..

Lush – L’Oeuf du Dragon
200g
Prix de vente : 5,25€
En vente chez Lush et sur leur site internet


Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Pershing Hall : Un brunch en toute tranquillité…

Brunch au Pershing HallAujourd’hui, j’inaugure une nouvelle face de Beauty by poc. Et oui, je vais vous parler d’un brunch aujourd’hui. Et vous allez me dire, mais quel rapport avec la beauté ?

Et bien le raisonnement est pas bien compliqué. Enfin, moi je le trouve plutôt simple, vous me direz si vous me suivez. En fait, cela vient seulement de ma conception de la beauté. Ce que je vais vous dire est complètement con mais pour moi, la beauté provient pour beaucoup de l’intérieur. Et donc, quand on se sent bien, on est tout de suite plus belle. Et quoi de mieux pour se sentir bien qu’un délicieux brunch un dimanche ?

Alors ok, ce que je vais vous montrer ne sera pas forcément diététique, blablabla. Mais alors ? On est là pour le bien-être et plus, non ? Et personnellement, après un bon repas, je me sens tout de suite mieux. Bref, trêve de bavardages, il est temps de vous montrer tout ça.

Dimanche 4 juillet, le rendez-vous était pris. J’ai retrouvé Ellea à la station George V et en route pour le « test » du brunch du Pershing Hall.

Déjà, le truc, c’est de le trouver. Deux nanas sans aucun sens de l’orientation, à la base, c’était pas gagné :D Mais le Pershing est facile à trouver, heureusement pour nous.

On entre, et on arrive à la réception. Deux clients devant nous, tout va bien, on s’occupe bientôt de nous.

Alors qu’on a à peine attendu 1 min (à tout casser), la personne à l’accueil s’excuse de l’attente. Limite, je suis soufflée parce que je m’attendais pas à des excuses quoi. On n’est pas à 5 minutes près, non ? ^^

Bref, je me présente, comme quoi on est invitée pour le brunch tout ça. Et c’est parti, la dame nous accompagne jusqu’à notre table dans une cour ouverte. Et là, un merveilleux décor nous attendait. Un grand mur végétal au coeur même de l’hôtel.

Brunch au Pershing Hall

Brunch au Pershing Hall

Le truc drôle c’est qu’au début, on a été installées au pied du mur végétal. Mais très honnêtement, c’est pas une très bonne idée, parce qu’en fait, des feuilles mortes en tombent donc c’est pas particulièrement pratique. Par contre, le personnel du Pershing Hall étant très prévenant, on n’a même pas eu besoin de dire quelque chose qu’un serveur nous proposait de suite de changer de place.

Et ensuite… Comment vous dire. Le paradis sur terre, ou presque. Sérieusement. Que vous soyez sucré ou salé, vous y trouverez votre bonheur. Le brunch se présente sous forme de buffet. Buffet sucré d’un côté, buffet salé de l’autre. Des serveurs virevoltent entre les tables pour vous débarrasser au fur et à mesure.

Avec Ellea, on a d’abord commencer par le sucré :

Brunch au Pershing Hall
Assiette d'Ellea
Brunch au Pershing Hall
Mon assiette :p
Brunch au Pershing Hall
Mais pourquoi j'ai pas pris de brownies....

Brunch au Pershing Hall

Et ensuite, on peut attaquer le salé. Et là, je me suis fait plaisir, mais vraiment. J’ai juste pas pris d’omelette en fait. Je le regrette presque maintenant parce qu’en fait, on vous fait votre omelette directement sous les yeux. Vous avez le choix de la garniture également. Et le truc drôle c’est que les oeufs sont entreposés dans un truc avec plein de plumes blanches :)

Brunch au Pershing Hall
Assiette salée n°1 d'Ellea
Brunch au Pershing Hall
Mon assiette salée n°1
Brunch au Pershing Hall
Assiette d'Ellea n°2
Brunch au Pershing Hall
Mon assiette salée n°2 :p

Et je peux vous dire qu’on a pas tout goûté en fait parce que sérieusement, il y avait du choix au niveau du buffet salé, attendez que je vous montre ça :

Brunch au Pershing Hall

Brunch au Pershing Hall

Brunch au Pershing Hall

Brunch au Pershing Hall

Il y en a des choses, n’est-ce pas ?

Poissons, viandes, salades… Pour tous les goûts. Et constamment renouvelé. Avec Ellea on était même surprise de voir que 20 min avant la fin du service du brunch, les viennoiseries étaient de nouveau approvisionnées. Franchement, je trouve ça top. Après c’est vrai que dans un établissement de ce standing, il aurait été étonnant du contraire.

J’ai littéralement mangé comme un petit porcelet. Car tout ce que j’ai mangé était très bon. Un bémol pour le saumon fumé que j’ai trouvé un peu dur pour le coup mais alors le saumon confit (je pense que c’est ça), il était à tomber par terre.

Pour finir ce brunch gargantuesque (si si, on peut l’appeler comme cela), avec Ellea, nous avons opté pour un thé. Pour ma part, j’ai pris un Darjeeling. Et ça m’a fait un bien fou après ce gros repas.

Brunch au Pershing Hall

Cette expérience au Pershing Hall s’est très bien déroulée. En fait, j’avais un peu peur de ne pas avoir le « standing » pour ce genre d’établissement et finalement, on ne m’a pas fait sentir que je n’étais pas à ma place. Le personnel était très prévenant, nous demandant si tout se passait bien, et on sentait qu’ils étaient à l’écoute de nos « désirs », si je puis dire. Et c’était de ce fait très agréable.

De plus, le lieu est véritablement tranquille. C’est une vraie pause détente car même s’il y a du monde dans la salle, finalement, on n’entend pas un brouhaha désagréable de toutes les conversations.

Bref, je ne vais pas vous faire un dessin. J’ai très franchement adoré l’expérience. Le petit bémol, c’est le prix. Et bien oui, disons que c’est le genre de brunch qu’on va pas s’offrir de façon régulière mais plutôt pour une occasion par exemple, car il vous en coûtera 59€ par personne.

Mais bon d’un côté, pour le cadre, le lieu, la nourriture, ça vaut bien le coup de faire une exception pour une fois, non ? Faut bien savoir se faire plaisir de temps en temps !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Yves Rocher : La Grée des Landes, Fin.

Mais c’est qu’il commence à faire faim quand même. C’est bien gentil de crapahuter dans la nature, mais ça ouvre quand même bien l’appétit. C’est avec une joie non dissimulée qu’on retourne toutes au restaurant Les Jardins Sauvages en se demandant bien ce qu’on allait avoir de bon pour aujourd’hui. Et bah, on a pas été déçue du voyage :

Yves Rocher La Grée des Landes Les Jardins Sauvages

Yves Rocher La Grée des Landes Les Jardins Sauvages

Yves Rocher La Grée des Landes Les Jardins Sauvages

Suite à ce déjeuner, nous avons l’honneur de rencontrer le chef étoilé Gilles Le Gallès. Nous discutons avec lui pendant qu’il nous fait visiter les cuisines et son potager. Il est vrai que pendant la visite de la cuisine, on a plus l’impression de gêner qu’autre chose parce que oui, le service ne va pas s’interrompre parce qu’on visite hein, faut pas pousser :p

Mais le mieux, c’était la visite du potager, où j’ai mangé une fraise mais alors je veux les mêmes à ma maison tellement elle était bonne cette fraise.

Yves Rocher La Grée des Landes

Yves Rocher La Grée des Landes

Yves Rocher La Grée des Landes

Suite à cela, nous nous dépêchons, on est légèrement en retard sur notre planning. Nous nous dirigeons vers le mini-bus qui nous emmène à La Gacilly où a lieu le festival photo Peuples & Nature. Ce qui est amusant, c’est que cette expo est plein air. Oui oui, les photos sont accrochées dans le village de La Gacilly, sur les maisons et tout.

Yves Rocher La Gacilly

Yves Rocher La Gacilly

Yves Rocher La Gacilly

Après, on se dirige vers la boutique Yves Rocher qui se trouve à La Gacilly. On peut se remémorer les 50 ans d’Yves Rocher avec également la projection du film des 50 ans « Tout a changé, Rien n’a changé ».

Et puis là c’est le moment du supplice parce qu’on a envie de tout acheter à la boutique, évidemment.

Yves Rocher La Gacilly

Il est malheureusement temps de repartir… On se dirige toutes vers le mini-bus, on dit au revoir à Aurélie et maintenant c’est le stress. Parce qu’on a pris du retard sur nos visites. Et le chauffeur du mini-bus EST stressant. Avec Blandine, en bonne flippées du train, je vous raconte pas comment on commence à stresser parce que le chauffeur semble nous dire que ça va être juste juste pour pouvoir prendre notre train o_o

Mais finalement, c’était un petit rigolo le chauffeur, parce que je crois qu’on est arrivé genre 15 min avant le départ du train. Donc finalement, on attend quand même sur le bord du quai (oui on est jamais contente :p).

Et retour vers Paris. Et du coup, retour à la réalité. On quitte la petite bulle enchanteresse qu’Yves Rocher nous avait permis de trouver. Vraiment, si vous cherchez un endroit pour être au calme, vous ressourcer, prendre du temps pour vous, La Grée des Landes s’impose maintenant pour moi comme une évidence.

Je crois que je ne remercierai jamais assez l’équipe d’Yves Rocher de m’avoir permis de connaître, de découvrir tout ça. Ce fut un véritable séjour de détente. En plus, je suis partie avec des filles formidables avec qui le contact est tout de suite passé. Je ne sais pas pour vous les filles, mais j’ai trouvé qu’on s’est tout de suite senties à l’aise entre nous.

Bref, merci mille fois.

Pour plus d’informations :
Le site de La Grée des Landes
Le site d’Yves Rocher
Le site du Festival Photo de La Gacilly

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading