Preview : Thalasso Pornic…

Pour ne pas vous faire de cachoteries, en vrai, je ne suis pas chez moi. Je vois bien tous vos commentaires tout ça hein, rassurez-vous, mais en vrai je suis en escapade… à Pornic.

Je suis partie tester une cure de thalasso chez Alliance Pornic donc. Et je peux vous dire que pour le moment c’est juste le pied total. Je ne vous fais qu’une preview aujourd’hui parce que je pense que je vous écrirai tout ça quand je serai rentrée (jeudi soir) et que j’aurai bien digéré tout ça.

Comme ça, je pourrai vous parler en long, en large et en travers de mon vécu et de mon expérience en thalasso. Et surtout balayer vos préjugés que la thalasso, c’est que pour les vieux (parce que je suis pas vieille, non mais oh !).

En attendant, je vous laisse avec la vue que j’ai de ma chambre :p

Thalasso Pornic

Oh et puis peut-être un bout de ma salle de bain ? En tant que beauty addict, ça doit être un truc qui intéresse, non ? Perso, le premier truc que j’ai vu c’est la baignoire (oui j’ai un feeling avec les baignoires, que voulez-vous :D).

Thalasso Pornic

Bon je vais arrêter là pour le moment, sinon vous allez me détester et plus jamais revenir :p

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Publicis Drugstore : un brunch sympathique !

Brunch Publicis DrugstoreLe rendez-vous était pris. Alors nous voilà avec Ellea, sous la pluie, un dimanche vers midi en route vers le Publicis Drugstore pour essayer leur formule brunch du dimanche.

D’ailleurs dommage pour la pluie, parce qu’on nous a bien placées avec vue sur l’avenue des champs mais avec cette pluie, c’était pas ultra folichon quoi.

Et donc encore une fois, après vous avoir fait baver avec le brunch du Pershing Hall on a donc remis le couvert avec un autre brunch.

Je crois que nous sommes arrivées pour 11h30, il n’y avait pas encore trop de monde par contre c’est surprenant à la vitesse où le lieu se remplit avec des familles, des couples, etc. Je ne pensais pas que le brunch était une pratique si répandue en fait.

Le premier truc qu’on fait avec Ellea c’est de déposer nos affaires à la table et d’aller prendre des photos. Et on a bien fait, parce que comme je vous disais, après on aurait eu du mal avec tout le monde qu’il y avait.

Je vous fais faire un tour du buffet ? (attention avalanche de photos !!)

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Comme vous pouvez le constater, il y en avait pour tous les goûts. Même des mets asiatiques (et là je peux vous dire que je me suis faits plaisirs avec leur nem, sushi et ravioli vapeur).

Malgré tout, je ne peux m’empêcher de le comparer au Pershing Hall et je vous le dis, ce brunch au publicis était bon même très bon pour la plupart des gens mais après avoir goûté à celui du Pershing Hall et bin… Force est de constater que je place le Pershing bien au-dessus.

Mais pour le prix du Publicis, c’est un super rapport qualité/prix. J’ai bien mangé, j’ai quasiment tout apprécié ce que j’ai mangé mais les petits détails me font préférer le Pershing.

Je vous montre mes assiettes ?

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Brunch Publicis Drugstore

Alors vous avez raison, sur la dernière assiette, l’omelette fait tache. Mais c’est la faute d’Ellea qui voulait absolument une omelette et qui voulait aussi absolument que j’en prenne une alors que j’étais partie sur l’idée de faire une assiette de sucré. M’enfin, c’est bon les omelettes, heureusement.

Les sushi/maki étaient vraiment très bons tout comme les raviolis vapeur et les nems (qui étaient des nems aux légumes). La viande et/ou charcuterie, je n’ai rien à redire dessus. Le saumon fumé a été une déception pour moi, dur, pas forcément d’un goût excellent mais bon… Les viennoiseries, je les ai trouvé excellentes.

Bon par contre, le mystère des boissons chaudes. Je ne sais pas où elles étaient, je me serai bien pris un thé mais pas trouvé. Et le personnel en salle était tellement occupé que j’avais pas envie de les déranger pour ça… alors on s’est contenté de différents jus de fruits.

Bref quoiqu’il en soit un bon petit brunch à faire en famille ou avec des amis le dimanche de 11h à 16h. Pour le prix, c’est 34€ par personne donc oui c’est pas donné, mais une fois de temps en temps, pourquoi pas. C’est toujours sympa pour un dimanche :)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Coca-Cola : Du sucré dans tous ses états !

Coca ColaIl n’y a pas si longtemps, j’ai été invitée chez Coca-Cola pour parler du goût sucré et du sucre en général.

Evidemment, j’ai dit oui pour y aller car je ne sais pas si vous savez mais je suis une véritable accro au Coca (et je suis pas la seule, parce que le plus accro, je crois bien que c’est le chéri :p). Alors si on m’invite chez le dieu de la boisson (bah quoi), je dis oui sans réfléchir (oui même si c’est à Issy Les Moulineaux, tout ça tout ça).

Bref. Sur le coup, je me suis dit : chouette, il y aura peut-être quelqu’un pour me dire que oui, le coca est bon pour la santé (bah quoi, on peut toujours rêver). Mais en fait, c’était pas pour ça, et bah non, en fait, c’était vraiment pour parler du sucre en gros et de la grosse question « peut-on être addict au sucre ».

Et pour ça Coca avait convié une nutritionniste pour nous parler du sucré (et non la nutri était pas vendue à coca car elle ne travaille pas pour la compagnie – oui oui, je vous ai vu venir avec vos gros sabots là). Et franchement, c’était pas inintéressant.

On a parlé du sucre mais aussi des édulcorants. Et genre, on a goûté des pâtisseries avec de l’aspartame, des autres avec de la stevia et des normales. Et bah pour la première fois, j’ai pas senti la différence entre les 3… Car moi, ce qui me gêne dans le Coca Zéro et le Light, c’est bien le goût des édulcorants (oui en tant que vraie accro, je suis navrée mais y a que le Coca classique de vrai – et surtout, ô grand jamais, ne me parlez pas du pepsi !!!!!!). Et le plus impressionnant (oui je suis impressionnable comme fille et facilement en plus) c’est quand on a vu le pouvoir sucrant des édulcorants. Car dans 3 verres, il y avait dans un 200g de sucre blanc, puis l’équivalent dans les 2 autres en aspartame et stevia. Bah c’est juste dingue. Parce que 200g de sucre c’est énorme, bah pour les édulcorants faut quoi… genre une pichenette quoi.

Ah l’autre truc qui m’a plu aussi, c’est quand on a parlé du nombre de calories. Et bah sachez-le, finalement, vaut mieux boire un verre de coca qu’un verre de jus de fruits. Et oui, y a moins de calorie (ouais bon ça va, je vous vois encore venir avec votre eau).

Sinon, on a aussi goûté 4 fanta orange de différents pays (parce qu’en gros, hormis pour le Coca qui a la même recette partout, pour les autres boissons de la filiale, chaque pays est libre de la quantité de sucre par exemple) : France, Belgique, Grèce et Tunisie. Déjà, rien qu’à la couleur de la boisson, on voit qu’il y a un truc. Et le plus drôle (pour moi) c’est que de base, je trouve déjà le Fanta très sucré, et bah c’est en France qu’il l’est le moins. Je vous parle même pas du Fanta Tunisien qui est déjà Orange mais vif mais alors hyper sucré. C’est… de la Chupa Chups liquide, sérieux.

Et autre chose, rassurez-vous, on ne peut pas être addict au sucre dans le sens pathologique du terme. On peut avoir une nette préférence au sucré mais on peut pas développer d’addiction. Voilà, c’est pas une maladie, vous pouvez vous ruez sur vos bonbons sans vous dire que vous êtes malades :D

Bon alors je sais que boire des litres de coca, c’est pas forcément ce qu’il y a de mieux pour la santé mais bon… Ca fait pas de mal de temps en temps. Au moins, disons que ça permet d’arrêter de diaboliser les sodas… Parce qu’à entendre les médias, c’est le mal absolu :)

PS : on avait eu des graines de stevia. Je suis déçue, j’ai eu des petites feuilles qui étaient sorties et tout, j’étais toute contente (oui bon, ça va hein) et bah maintenant j’ai pu rien. Je crois que c’est mourru et pourtant je les ai chouchoutées d’amour. Snif.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

Le Cercle : Un rêve de myrtille qu’on voudrait prolonger…

Le CercleQuand j’ai reçu l’invitation du Cercle pour venir essayer un de leurs soins, je n’ai pas hésité une seconde, j’ai tout de suite dit oui.

Je n’avais plus qu’à prendre rendez-vous et à moi le bien-être pendant quelques temps.

Déjà, quand on arrive, on est tout de suite dans l’ambiance. Nous sommes typiquement dans un appartement parisien, on est loin des instituts aux tendances orientales mais bien dans un institut développant l’art du massage à la française.

A savoir que le Cercle a été créé par Régine Ferrère qui a parcouru des livres d’Histoire pour en tirer des recettes ancestrales et les adapter en soins.

Au niveau de l’institut, on est dans un mélange de couleurs qui rendent le lieu cosy et élégant : du noir, du violet et du blanc.

Le Cercle

Le Cercle

Quand on arrive, très rapidement, l’esthéticienne en charge de notre soin vient à notre rencontre. Je sirote juste un petit verre d’eau en l’attendant et hop c’est parti pour le soin.

J’ai donc opté pour un soin du visage qui s’appelle « Rêve de myrtille », soin recommandé quand on recherche l’éclat de la peau. Et moi, c’est le genre de chose que j’aime (et puis bon, on me parle de myrtille, je dis oui tout de suite). On m’amène à la cabine et là sur les murs, on peut aussi admirer différentes oeuvres. Si je me souviens bien, quand j’y suis passée, il s’agissait de photographies d’un photographe dont j’ai oublié le nom (pardon…) et en fait, les collections changent au fil du temps.

Le Cercle

La jolie cabine… Pensée un peu comme une chambre dans un appart’. Je m’explique, vous avez la « pièce principale » avec la table (lit) de massage. Puis dans le coin à droite de la photo, il y a une armoire pour nos vêtements, un autre petit truc pour nos effets personnels comme bijoux, portable… Et également la baignoire/douche.

A noter que l’institut ne compte que 5 cabines (dont une réservée essentiellement aux soins esthétiques) et un hammam (qui peut devenir privé pour une cliente). Tout est fait pour qu’on se sente bien, comme chez soi en somme.

L’esthéticienne m’a expliqué mon soin car tout ce qu’elle va utiliser est présenté sur un plateau et dans des jolis verres.

Le Cercle

Alors je ne suis pas assez douée pour vous dire exactement quoi est quoi…. (oui je suis nulle, je sais :D) Mais en tout cas, le soin joue énormément sur le chaud et le froid. Le plus surprenant pour moi a été le gommage pétillant. Un secret de Régine Ferrère apparemment. Et c’est vraiment… On sait pas si c’est chaud ou froid, tout ce qu’on sait c’est que pétille grave et on a vraiment l’impression que ça nettoie en profondeur. Si vraiment vous voulez le détail du soin, demandez dans les commentaires et je ferai en sorte de compléter tout ça… Je vous avoue que je n’avais en tête que de garder les sensations et vous dire ce qu’il en retourne…

En tout cas, ce qui est agréable, c’est de se glisser sous la couverture avec la table qui chauffe doucement et de se laisser bercer pendant tout le soin. Que ce soit dans les gestes de l’esthéticienne, les odeurs des produits et le calme ambiant, on sort du Cercle sur un petit nuage.

L’Art du Bien-Être à la Française. C’est bien dit et tellement vrai…

Et j’en connais trois qui ont pu gagner 1h de rêve lors du G3 et je ne peux que les envier ! Car je suis à 100% convaincue par cet institut. Pour moi, on peut clairement s’y rendre les yeux fermés !

Un immense merci à Maud !


Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading