Urban Decay : Naked Smoky / LA palette de la saison

Urban Decay : Naked Smoky

Je ne sais pas si vous faites parties des nanas collectionneuses des palettes Naked d’Urban Decay. Personnellement, je n’avais pas encore succombé à la « folie » Naked. J’ai eu l’occasion d’utiliser de temps en temps la Naked 1 mais je n’en avais pas suffisamment envie pour aller l’acheter. Puis la Naked 2 est sortie, et là, elle me correspondait (à mon sens) encore moins que la 1 à cause de la tonalité dominante. Et enfin la Naked 3 a fait son apparition et autant vous dire que c’est certainement celle qui me va le moins comme elle tire vers les tons roses.

Bref. Par contre, quand on a commencé à parler d’une Naked Smoky, là, je peux vous dire que j’ai commencé à m’intéresser à la chose parce que personnellement, les smoky, j’adore ça. Maintenant que la folie est un poil retombée, je me suis dit que j’allais vous faire mon article de présentation de la palette (oui, personnellement, j’ai du mal à me dépêcher à vous écrire un article pour être THE 1st à le faire… alors que j’aurais pu vous faire l’article il y a déjà quelques temps quand j’avais reçu la palette).

Urban Decay : Naked Smoky

Comme les précédentes Naked, la palette contient 12 fards. Certains sont satinés, irisés, pailletés et d’autres mats. Avec ces 12 fards, vous avez de quoi vous faire de nombreuses combinaisons de make-up. Evidemment, on reste dans des teintes neutres, n’allez pas imaginer vous faire un smoky bleu ou vert ;) Je pense que les fards peuvent correspondre à de nombreuses carnations et personnellement, sur ma carnation, je ne vois que très peu de fards qui ne vont pas forcément m’aller. En théorie, avec ces 12 fards, vous n’avez besoin de rien d’autre pour faire votre smoky à part un mascara.

Urban Decay : Naked Smoky

Urban Decay : Naked Smoky

  • High : Un genre de champagne qui tend plutôt vers les tons froids. Il est plutôt bien irisé avec des micro-paillettes. La texture est légèrement poudreuse mais elle s’applique quand même bien sur la peau.
  • Dirtysweet : J’aurais envie de dire que c’est un caramel doré. Je peux pas dire que c’est un doré parce que je ne le trouve pas assez « jaune » pour ça. Il a un fini satiné, pas trop brillant. La couleur ressort plutôt bien. La texture est très fine et douce et évidemment, nous sommes dans les tons chauds.
  • Radar : Ici, nous avons un marron moyen avec des nacres dorées. La couleur est plus foncée dans le godet qu’appliquée sur la peau, j’étais un poil déçue, j’aurais préféré un marron plus intense.

Urban Decay : Naked Smoky

Urban Decay : Naked Smoky

  • Armor : Nous avons donc un gris taupé avec des paillettes argentées. J’ai l’impression qu’il est différent du Armor que j’avais dans la Vice Palette parce qu’ici, les paillettes semblent se voir alors qu’à l’époque, avec la Vice, je n’avais que la couleur et aucune trace de paillettes sur la peau alors qu’on les voyait dans le godet. Personnellement, ce n’est pas pour me déplaire ;)
  • Slanted : Un gris qui tire bien vers le bleu. Personnellement, je l’aime bien même si parfois j’ai du mal à porter ce genre de gris parce que je trouve que ça me durcit les traits.
  • Dagger : Un gris très très très foncé quasiment noir. Il tire lui aussi vers les tons froids. Il n’est pas trop irisé, il fait quasiment mat.

Urban Decay : Naked Smoky

Urban Decay : Naked Smoky

  • Black Market : Un noir profond, légèrement satiné.
  • Smolder : Un violet aubergine qui tire beaucoup vers le noir. Le fini est légèrement satiné.
  • Password : Un fard mat dans les tons taupes. D’ailleurs, c’est typiquement le genre de couleur que j’aime bien.

Urban Decay : Naked Smoky

Urban Decay : Naked Smoky

  • Whiskey : Un marron mat qui tire vers le rouge. La texture est fine et il faut quand même quelques passages pour obtenir le rendu que j’ai sur le swatch.
  • Combust : Un genre de beige mat qui tire beaucoup vers le rose. Il est évident qu’il fait parti des fards que je n’envisage même pas en rêve.
  • Thirteen : Un beige mat presque blanc. Personnellement, je sais pas trop ce que je vais faire de cette teinte avec ma carnation mais cela dit, pour celles qui ont le teint clair, ça peut être une bonne teinte sous le sourcil une fois estompé.

Je pense que je vais vous faire prochainement quelques articles avec des make-up réalisés avec la Naked Smoky. J’ai déjà quelques associations de fards qui me viennent en tête et ça fait tellement longtemps que j’ai pas joué avec mes pinceaux que ça commence à me démanger.

Je ne sais pas ce que vous en pensez vous de cette palette mais moi, je persiste à dire que c’est une très belle palette et que si vous n’avez pas encore de fards neutres et/ou de fards pour des smoky, c’est un peu un must-have. Parce qu’avec la Naked Smoky, ce n’est pas parce qu’elle porte le nom de Smoky qu’elle est destinée à ne faire que des smoky car vous pouvez parfaitement faire des make-up naturels.

Bon alors, vous allez craquer ? (à moins que ce ne soit déjà fait ;))

Rendez-vous sur Hellocoton !

Urban Decay - Naked Smoky

51,95€
8.6

Produit

9.5/10

Pigmentation

8.0/10

Texture

8.5/10

Tenue

8.0/10

Application

9.0/10

Pour

  • Parfait pour les smoky
  • Application facile
  • Plusieurs variantes de maquillage possible

Contre

  • RAS

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *