Après la danse, la capoeira : on monte en level !

L’année dernière, je vous parlais de ma reprise de sport. Je m’étais inscrite à un cours de Street Jazz chez N’Didance et tout s’était bien déroulé jusqu’au spectacle de fin d’année, tout ça tout ça. Cette année, j’avais bien l’intention de m’y réinscrire. Surtout qu’en plus, l’année dernière, ça parlait de la suppression de cours de Street Jazz car pas assez de monde et à la rentrée, on avait eu la bonne surprise de voir que le cours était toujours maintenu. Sauf que… On a eu cinq cours en fait. Ces cinq cours, je ne les ai pas payés parce qu’on ne savait toujours pas si le cours allait être maintenu comme on était toujours pas assez nombreuses. Et au cinquième cours, on nous a donc annoncé que le cours était supprimé… J’ai testé le lyrical hip hop. J’aime bien mais les horaires ne me conviennent pas. Le vendredi de 20h à 21h30, je trouve ça pas terrible comme horaire car une partie de la soirée est mangée.

Capoeira Sul da bahia Association Arte de lutarMais entre temps, j’ai découvert un autre sport. La capoeira. Je savais vaguement ce que c’était. Pour moi, c’était un art martial dansé avec une tonne d’acrobaties. Bon, basiquement, je suis pas si loin. Mais c’est carrément plus intense que ce que je croyais.

La 1ère fois, je suis allée à une initiation. J’ai juste cru mourir et fallait me rendre à l’évidence, ma condition physique était au plus bas de l’échelle. Avec Akikazu, le premier truc qu’on s’est dit c’est : « non, ça va pas être possible, on revient pas ». TU PARLES. La semaine d’après, qu’est-ce qu’on a fait ? On y est retourné. Et la semaine suivante ? On s’est inscrite. Donc notre groupe de capoeira appartient au groupe Sul Da Bahia et c’est l’association Arte de lutar qui s’en occupe. Les cours sont donnés dans une salle du côté de Wazemmes et les gens sont cools (oui, l’ambiance dans les groupes c’est quand même super important).

L’échauffement, je crois qu’au départ, c’est ce qui m’a posé le plus de problème. Ben oui, on fait un peu de course à pied au départ et de la course, j’en avais pas fait depuis plus de 10 ans (en vrai, j’étais dispensée à cause d’une petite tachycardie mais rien de grave juste faut pas que je force trop non plus xD). Alors, au début, c’était dur. Aujourd’hui, ça l’est toujours un peu, mais j’ai vu la progression.

C’est ça qui est intéressant en fait, depuis début septembre où on a commencé la capoeira, je vois nettement ma progression et ça, c’est ce qui fait plaisir et donne envie de continuer. D’ailleurs, au départ, j’y allais que le jeudi de 19h30 à 22h mais depuis un mois, j’y vais aussi le mardi aux mêmes horaires. J’ai des courbatures parfois juste infâmes. J’ai aussi des bleus. Je me suis pris mon premier coup dans le visage hier soir (et j’ai donc une lèvre dans un état infâme) mais c’est pas grave ! De toute façon, c’est de ma faute aussi, fallait que j’ai ma garde et apparemment, c’était pas le cas alors la punition, c’est que je me suis pris le coup de pied.

Je m’amuse aussi follement à apprendre des coups de pieds différents, à apprendre des esquives aussi. C’est plus difficile que ce qu’on croit d’apprendre à gérer son corps et l’espace.

C’est du sport, intense, physique, mais on le fait quand même en s’amusant. Et de ce fait, ça passe nettement mieux et plus facilement. Y a des acrobaties, quand on les voit, on se dit : « j’y arriverai jamais » et je peux vous dire que pour le moment, j’en suis encore loin, je manque de force dans les bras, de gainage aussi.

Depuis que j’ai commencé la capoeira, j’ai du perdre 2-3kg, au moins 7cm de tour de taille et ça, sans rien changer à mon alimentation et tout. Juste le sport qui vient tonifier, muscler et affiner.

En plus, pendant qu’on s’exerce, on pense à rien d’autres, excellent moyen de décompression. Et après, y a deux solutions : soit on est vidé soit on est tout plein d’énergie.

Bref. Autant le dire, je suis devenue fan.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

7 commentaires

  1. Coucou, j’ai eu la même sensation en me lançant dans l’escrime artistique, dur au début avec des échauffement de 30 minutes sur un cours de 2h. On cours environs 15 minutes et pareil je n’avais pas couru depuis le lycée je pense. Mais quel plaisir de ce dépenser.
    Nous aussi on doit faire attention à nos garde car un coup de bâton ou d’épée à 2 mains ça peut faire vite mal^^ Mais qu’est ce qu’on s’éclate quand on trouve un sport qui nous plait :)

  2. C’est vrai que l’ambiance dans un groupe, ça joue beaucoup ! La capoeira j’aime bien le concept, mais je crois que je ne serais pas assez endurante. Enfin c’est typiquement le style de sport que je redoute. En tout cas, j’espère qu’il y aura une représentation pour pouvoir vous voir ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *