Une grande histoire : mes cheveux et moi… avec un GHD spotted !

Je ne sais pas si vous le savez, mais pendant longtemps, mes cheveux ont été sacrés. Mais alors vraiment, PERSONNE ne pouvait y toucher, je les chérissais terriblement. Pendant très longtemps, ils n’ont pas connu le mot coiffeur, je les ai porté longs (TRÈS longs), genre, ils m’arrivaient largement en-dessous des fesses. Ils ont été immortalisés pour le blog dans un article (et encore là, ils étaient pas lisses donc pas tellement dans leur « vraie » longueur) mais ils ont aussi été illustrés par l’intermédiaire d’un event blog Yves Rocher…

Illustration Yves Rocher Beauty by pocBref. Mes cheveux étaient sacrés. Puis, fin 2010, j’ai eu envie de changer, j’ai un peu coupé au début mais déjà, ça me paraissait énorme (une petite photo où j’ai l’air particulièrement cruche et qu’on a l’impression que je fais 10kg de plus ?). J’avais l’impression qu’il me manquait des cheveux presque parce que je ne les sentais plus dans mon dos. Puis j’ai laissé repousser, alors j’avais pas retrouvé ma longueur d’avant hein mais ça commençait à arriver dans le bas du dos.

Divers événements se sont produits et fin 2011, j’ai de nouveau eu envie de couper. Pour changer. Vraiment. Et là, j’ai pas rigolé, j’ai vraiment coupé pour me retrouver avec les cheveux en-dessous des épaules. Et j’étais bien contente de cette longueur. Puis en août 2012, je sais pas ce qu’il m’a pris, j’ai ENCORE voulu couper. Encore une envie de changer de tête. J’étais obnubilée par une coupe asymétrique (celle de Rihanna à l’époque) mais j’étais pas encore prête pour une coupe aussi courte, alors j’ai un peu biaisé le truc avec ma coiffeuse. Sauf qu’à la repousse, l’asymétrie, c’est vite moche. Mes cheveux poussant vite, je me suis retrouvée avec un genre de coupe qui semblait dire : j’ai commencé à me couper les cheveux mais j’ai pas eu le temps de faire l’autre côté. Nous voilà donc en novembre 2012, et là, j’ai fait encore plus court avec des longueurs conservées devant mais plus court sur la nuque (ce n’est pas un carré plongeant :p).

GHD Gold Max StylerEt aujourd’hui, où j’en suis ? Je laisse repousser. Mais en laissant repousser, il faut que je trouve quand même d’autres moyens de twister cette coupe. Mes longueurs de derrière sont toujours plus courtes que mes longueurs de devant mais cette coupe évolue très bien avec la repousse. Je commence seulement à pouvoir les attacher de nouveau (enfin, je pouvais avant mais c’était ridicule :D) mais par moment, j’ai envie d’avoir un truc un peu plus foufou. C’est comme ça que je me suis dit qu’un styler de GHD ça pourrait être un bon truc… Surtout qu’on m’avait déjà coiffée avec et qu’à chaque fois, j’étais dingue du résultat.

Direction Aushopping pour comparer les prix, comme je savais ce que je voulais, c’était pas sorcier, j’ai directement tapé le produit que je cherchais. Remarquez, si j’avais pas eu d’idée, je crois que j’aurai pu trouver mon bonheur en détaillant le genre de produits que je voulais et voir ce qu’Aushopping m’aurait proposé. Quoiqu’il en soit, toi, GHD Gold Max Styler, je te voulais.

Le styler, c’est juste l’outil parfait. On est presque entre le lisseur et le boucleur parce que finalement, avec un styler on peut faire tout ça. En plus, avec GHD, on sait que c’est nickel, il chauffe vite, super efficace pour les boucles et la même chose pour lisser. Bref, LE super truc pour donner un truc dynamique

GHD Gold Max Styler

Jusqu’alors, j’étais habituée aux lisseurs classiques. Jamais eu de GHD dans les mains. Pour un appareil de cette taille, je suis déjà assez surprise par le poids parce que je m’attendais à ce qu’il soit plus lourd. Parce qu’il a fallu que je choisisse le Max ce qui me donne des boucles plus larges en fait et parfait pour les ondulations que j’avais en tête.

GHD Gold Max Styler

Evidemment, il a fallu quand même un peu de prise en main. Parce que je sais pas vous mais quand il s’agit de boucles avec un styler, il y a toujours un côté que j’ai plus de mal à faire que l’autre. Mais une fois pris en main, à moi les carrés un peu fou.

GHD Gold Max Styler

En plus, ce que j’aime avec les boucles c’est qu’on voit nettement mon ombré car il est mieux mis en relief. Ce que j’aime aussi avec le GHD c’est que j’ai moins besoin de rester sur les cheveux pour que la boucle s' »imprime » donc je pense que c’est meilleur pour mes cheveux aussi en fait. Bref, je peux le dire, je suis vraiment en joie (oui pour un styler, je sais, je suis complètement futile :D). Sur ce, je vais continuer à faire mumuse avec mes cheveux :]

En partenariat avec le site AuShopping

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading