Clopinette : Et si on tentait la cigarette électronique ?

ClopinetteAlors que la « polémique » fait rage actuellement, je suis en train de m’essayer à la cigarette électronique.

Vous allez me dire, pourquoi parler de la cigarette électronique sur un blog beauté ? La raison est simple : ça touche au bien-être.

Vous allez me dire, mais comment ?

Mon utilisation de la cigarette électronique fait que je la vois comme un substitut nicotinique (attention, ce n’est pas nécessairement le but de ces cigarettes électroniques). Et de ce fait, le tabagisme, on connait ses dégâts sur la peau entre autres choses (je vous parle pas sur la santé, c’est une évidence). Arrêter la cigarette serait bénéfique aussi bien sur ma santé que sur mon apparence (encore que je suis quand même épargnée, si on me voit pas fumer, ça ne se verrait pas =D ma peau est plutôt normale et tout et tout).

C’est donc en rigolant un petit peu que je suis allée tester une Clopinette dans leur boutique à Lille. Pour vous faire un historique, la cigarette électronique, j’ai découvert ça en 2008 je crois. J’avais testé, j’avais trouvé ça pas terrible avec des goûts vraiment bizarres. Je les ai rangé dans un coin, puis jeté parce que je les utilisais pas.

Et voilà que cette année, on recommence à voir un gros boum dans les cigarettes électroniques. Faut dire, niveau gueule, elles ont quand même drôlement évoluées. Elles sont presque devenues jolies. Et au moins, maintenant, on s’éloigne de la pâle copie de la « vraie » cigarette (oui parce qu’en 2008, elles reprenaient le code couleur des vraies cigarettes et en terme de taille, c’était quasi la même chose). Bon alors, ok, maintenant, on a l’impression qu’on porte un gros stylo plume à la bouche mais bon, avouez qu’elles sont quand même assez design.

Les e-liquides, y en a pour tous les goûts. Pour faire clair, les e-liquides, ce sont les mélanges de propylène glycol et de glycérine végétale (à des taux variés) avec des arômes qu’on met dans la cigarette électronique et qui permet, en la chauffant via la résistance de la cigarette, de créer de la vapeur. Personnellement, j’ai opté pour le goût Cookie (ouais bon…). Et en bouche, j’ai effectivement un goût de biscuit, un peu vanillé, sucré. C’est très surprenant. Et comme je fume, j’ai pris avec un taux de 9mg de nicotine. Sachez qu’il existe des taux plus élevés mais aussi des liquides sans nicotine.

Bon par contre faut être lucide, j’ai certes réduit ma consommation de cigarettes (genre de 6-8 par jour, je suis passée à 2-3) mais la cigarette électronique ce n’est pas du tout comme la cigarette. Ca me fait un peu rire quand j’entends les médias dire que le danger c’est que ça pourrait apprendre aux jeunes à fumer. Déjà, en théorie (comme les cigarettes), la cigarette électronique n’est pas vendue aux mineurs. Et ensuite, ce n’est PAS DU TOUT la même chose. C’est un autre geste, une autre façon de « fumer » (on dit vapoter avec une cigarette électronique), de même, avec les produits sans nicotine, et bah… voilà quoi.

Alors il est vrai qu’on pourrait se poser la question de : est-ce que le propylène glycol et la glycérine végétale ne sont-ils pas dangereux pour la santé ?

Et bah la réponse c’est qu’on ne sait pas. Comme avec le tabac à l’époque. On ne connait pas encore les effets de ses substances inhalées. Une chose est sure, du propylène glycol, ça fait des années qu’on en ingère… Et quoiqu’il en soit, ça ne peut pas être pire que ce qu’on trouve dans une vraie cigarette.

Les autorités se posent la question de ce qui se trouvent dans les liquides car la majorité proviendrait de Chine. Chez Clopinette, aucun liquide ne vient de Chine, donc la question ne se pose pas…

Bref, tout ça pour dire que moi en tout cas, je fais le choix de continuer. Et en attendant, je suis toujours à la recherche de mon liquide idéal… Et je crois que vous n’avez pas fini d’entendre parler de la cigarette électronique sur le blog !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

7 commentaires

  1. Myrtille !!!!
    Moi aussi je pensais faire un article sur ces cigarettes électronique car j’en ai acheté une il y a 3 semaines… Et comme toi j’ai diminué mais j’ai du mal à me passer de cigarettes normales aussi !
    J’ai pris deux goûts pour commencer: Myrtille et Bonbon cerise mais la myrtille est géniale !!! :D

    Bisous bisous
    Blondy Valentine

    1. Tu utilises quoi avec tes cigarettes ? Enfin je veux dire un ato tank (sur la photo à gauche) ou un clearo (à droite) ?
      Parce que j’ai un liquide à la pèche aussi, et en clearo je suis pas du tout fan et en tank ça passe mieux mais c’est pas encore ça… Faut que je teste myrtille lol

  2. Super article ! Mon mari n’a pas touché à une cigarette depuis plus d’un an grâce à la cigarette électronique (son liquide préféré: menthe glaciale, il alterne entre 0 et 6 mg de nicotine). Et ça fait du bien à notre santé, comme à notre porte monnaie ! Personnellement, je n’ai jamais fumé et je ne vapote donc pas, donc je peux pas comparer, mais c’est une formidable invention pour les gros fumeurs qui en ont marre.
    Je trouve que ton article résume très bien le ridicule de la polémique et souligne justement la seule question valable: quels sont les effets de l’ingestion de la vapeur de propylène glycol et de la glycérine ?
    Je te souhaite une très bonne continuation !!!

  3. Je vapote depuis 30 jours maintenant, après 30 années de bon et loyaux services, mon paquet de Vogues se momifie dans le fond d’un tiroir … Sans efforts sur-humain & sans humeur masacrante.
    Je vapote en Mini Vivi Nova qui a un excellent rendu des saveurs !
    Quant aux e-liquide, mon fétihe c’est le Café-Moka de Halo <3 (le café sans caféine, la clope sans le cancer, tout ça en même temps ^^)

    1. Ayant pu avoir l’occasion de m’informer sur le sujet, tout les composants proviennent de france et ce qui est exclue c’est donc la nicotine qui serai importé en france contrairement a ce que l’on peu penser Le propylène glycol a beaucoup d’applications industrielles, médicales, cosmétiques et domestiques, presque toujours en tant que solvant organique permettant de rendre miscible dans l’eau des molécules organiques. Éventuellement associé à du glycérol, il sert de liquide de remplissage pour les cigarettes électroniques, afin de produire, par condensation de la vapeur d’eau ambiante, un aérosol simulant la fumée du tabac. Il est en général considéré comme inoffensif par inhalation.

      Outre cette parenthèse super article!! :) et puis oui cela fait deja un an que je vapote grace a clopinette et contrairement a la cigarette peut importe les certes peu nombreux composant des eliquides une choses est sure c’est que j’ai bien pu retrouver une santé donc le recule on se le fait par nous même vive la vapote!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *