Make-up #52 : Estée Lauder Bronze Goddess – Test n°1

Pour une fois, je vais me tenir à jour des FAP que je swatche et vous montrer dès aujourd’hui un des MU faits avec la palette Bronze Goddess d’Estée Lauder. Plus de doute permis, les fards se travaillent facilement et la couleur est au rendez-vous !

Yeux

Primer Potion – Urban Decay
Palette Bronze Goddess – Estée Lauder :
– fard or jaune
– fard turquoise
– fard vert bronze
Palette Bohemian i-divine – Sleek :
– fard beige clair mat
Mascara Sumptuous Extreme Lash Multiplying Volume Extreme Black – Estée Lauder

Sourcils

Sheer Eye Shadow n°07 Taupe Brown – Burberry

Pinceaux

Sleek & Sigma

Make-up #52 : Estée Lauder Bronze Goddess

Make-up #52 : Estée Lauder Bronze Goddess

Make-up #52 : Estée Lauder Bronze Goddess

Make-up #52 : Estée Lauder Bronze Goddess

Application :

01. Pose du fard or jaune dans le coin interne
02. Pose du fard turquoise sur le milieu de la paupière mobile
03. Pose du fard vert bronze sur le coin externe
04. Etape où on fond les 3 fards ensemble et où on estompe les bords. On repose éventuellement du fard jusqu’à l’intensité voulue.
05. Pose du fard vert bronze sur le tiers externe du ras de cil inférieur
06. Pose du fard turquoise sur le milieu du ras de cil inférieur
07. Pose du fard or jaune sur le tiers interne du ras de cil inférieur
08. Pose du fard beige clair mat sous le sourcil
09. Mascara

Alors, convaincue par la palette ? ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

13 commentaires

  1. Très jolies couleurs oO Le dégradé or/turquoise/bronze, il faut oser je pense, mais je dois dire que le résultat est très harmonieux au final et vraiment sympa.
    Le fard turquoise est particulièrement beau …

      1. Juste comme ça, vu que tu parles de Pixel-Case, qu’est-ce qu’il en est advenu ?
        Je me suis récemment demandé ce que le forum était devenu, et nada, pas une trace :/

        Sinon j’aime beaucoup ce make-up, ce sont de superbes couleurs.

        1. Je l’ai fermé. Après avoir lancé un sujet sur Pixel Case à l’époque pour savoir si ça valait le coup de le garder. Parce qu’on n’était plus assez nombreux pour le faire vivre et finalement, ça revenait trop cher de le garder pour le peu de monde qu’il y avait…

          Et le 21 juin 2010, je n’ai pas renouvelé le nom de domaine et je l’ai laissé partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *