OPI : Hot & Spicy – Collection Hong Kong / Printemps 2010

OPI Hot & Spicy - Hong Kong Spring 2010Je continue dans ma lancée des OPI de la collection Hong Kong. Cette fois-ci, on est clairement dans les coloris que je n’ai pas l’habitude de porter. Mais vraiment pas l’habitude. Normalement, je pourrai vous dire nettement « Orange ? NO WAY ! ». Et puis là, je sais pas ce qui m’a pris…

Bref, voici donc le Hot & Spicy ! Et il porte parfaitement bien son nom, vous trouvez pas ?

Je suis très étonnée, parce que j’aurai presque pu jurer que le vernis allait jurer avec la couleur de ma peau, et en fait, pas du tout (prise de risque inside). Bon, le chéri a pas arrêté de me charrier avec maiiiis je l’ai quand même gardé pis il en faut pour tous les goûts !

Hot & Spicy est un bel orange. Il tire un peu du côté pêche (enfin je trouve) mais également du côté bright de l’orange sans pour autant être un néon (je crois que je vous ai perdues là). Je vous raconte pas la galère pour s’habiller avec un vernis pareil. Du coup, vous avez droit qu’aux couleurs neutres, sinon ça jure dans tous les sens.

Sur les photos, je porte comme toujours deux couches sans top coat. Mais je vous avoue qu’avec la texture, j’aurai pu aller jusque 3.

OPI hot & spicy Hong kong Spring 2010Globalement, au niveau de l’application pas trop trop de problème mais ça, c’est uniquement grâce au super pinceau OPI (j’vais finir par vous saouler à force de le dire à chaque fois mais c’est tellement vrai). Personnellement, j’ai trouvé la texture un peu étrange. En fait, je pense que le vernis n’est pas assez opaque, ce qui fait qu’à l’application, il y a des différences d’épaisseur qui se crée et je sais que sur certaines zones de l’ongle, il y a des couches plus transparentes. Enfin, c’est très bizarre à expliquer comme texture. Mais bon, en s’appliquant bien, j’ai pu mettre que deux couches (sauf sur mes pouces qui ont des ongles plus importants donc là j’ai du mal à être suffisamment régulière pour m’arrêter à 2 couches).

Au niveau de la tenue, par contre là, rien à dire. C’est comme tous les OPI, du solide. Il a tenu 3 jours sans aucune écaille ni traces d’usure (ou alors, je les ai pas vu) et si je l’ai retiré, c’est pas parce qu’il était abimé, mais bien parce que j’avais envie d’un autre vernis (bin oui, avec Akikazu on avait reçu notre commande Transdesign alors forcément hein…).

Bref, c’est encore une fois un coloris que je trouve parfaitement approprié pour le printemps. Par contre, je le trouve moins évident à assumer et pas forcément « safe for work » comme on pourrait dire. Avec ça, vous passez pas inaperçue !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading